Urgent / 15 mozabites tués par balles à Ghardaia

08/07/2015 - 10:57

GHARDAIA (SIWEL) — Les agressions et actes de vandalisme ont repris de plus belle depuis samedi dernier contre les populations mozabites, leurs demeures et leurs biens. Plusieurs blessés ont été enregistrés depuis ce week-end, cependant, cette fois une de nos sources à Ghardaia nous affirme que des armes à feu ont été utilisées contre les populations mozabites faisant 15 morts mozabites tués par balles.

Notre source nous a également affirmé que 6 arabes sont également morts au cours des affrontements mais que ces derniers ne sont pas morts par armes à feu contrairement aux mozabites qui ont été abattus par balles


Contrairement aux affrontements précédents, les forces de police et de gendarmerie algérienne ont refusé d'intervenir, sans doute en raison des accusations, preuves à l'appui, de leur implication directe en faveur des Chaâmbes contre les mozabites (PH/DR)
Contrairement aux affrontements précédents, les forces de police et de gendarmerie algérienne ont refusé d'intervenir, sans doute en raison des accusations, preuves à l'appui, de leur implication directe en faveur des Chaâmbes contre les mozabites (PH/DR)
Il y a lieu de rappeler que des raids sont organisés par les populations arabes Chaâmbas qui s’attaquent aux quartiers mozabites à coup de jets de pierre et de cocktails molotov, incendiant ainsi plusieurs maisons, commerces, véhicules etc., appartenant aux mozabites. Les quartiers mozabites sont dévastés, rien n’a été épargné, pas même les cimetières et les mausolées. Depuis deux années maintenant, les mozabites subissent régulièrement des attaques extrêmement violentes.

Il est à préciser que les agresseurs sont les populations arabes Chaâmbas et que ces derniers sont régulièrement soutenus par les forces de police et de gendarmerie algériennes qui s’impliquent carrément dans le conflit aux côtés des arabes contre les mozabites, les photos et les vidéos les montrant à l’œuvre ont même obligé la presse algérienne autorisée à reconnaitre que « certains éléments des forces algériennes sont issues de la région et s’impliquent dans le conflit »...

Depuis le début du conflit, il y a deux ans de cela, il y a eu plusieurs meurtres de mozabites par armes blanches (au couteau ou au sabre)... Cette fois, ce sont les armes à feu qui font leur apparition. La question qui se pose est : d’où se sont procuré les Chaâmbas les armes à feu ?

Il est à préciser que les forces de police et de gendarmerie algérienne ont cette fois-ci refusé d’intervenir et ont laissé les deux camps s’affronter, sans doute en raison des accusations portées contre les forces d’intervention algériennes régulièrement accusées de soutenir les Chaâmbas contre les mozabites ; une accusation qu’ils ne peuvent démentir étant donné la profusion d’images et de vidéos prouvant leur implication directe auprès des Châmabas "arabes" contre les mozabites "amazighs".

maa,
SIWEL 081057 JUIL 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu