Université de Tizi-Wezu : les étudiants demandent la suppression de l’arabe comme langue de formation

08/02/2013 - 14:13

TIZI-WEZU (SIWEL) — La situation au niveau de la faculté des sciences humaine de l’université Mulud Ath Mammar de la région de Tizi-Wezu est en souffrance.


Les étudiants kabyles réclament un enseignement de qualité. PH/DR
Les étudiants kabyles réclament un enseignement de qualité. PH/DR
Une situation catastrophique est dénoncée par les étudiants de la faculté qui réclament la suppression de la langue arabe comme langue de formation et qui ne correspond pas aux exigences de leur domaine. « Nous subissons un manque flagrant d’enseignants et la bibliothèque est presque vide », déplore un étudiant.

Les étudiants en grève ont fermé leur faculté depuis quatre semaines et réclament l’ouverture du master pour tous les étudiants titulaires d’une licence en communication, une formation dispensée intégralement en français, le recrutement d’enseignants supplémentaires pour parer au manque d’encadrement, l’acquisition d’ouvrages supplémentaires pour la bibliothèque et faire des travaux de réaménagements au niveau de la faculté, sont entre autres les revendications de ces étudiants.

aai
SIWEL 081413 FEV 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche