Université de Tizi-Ouzou : les étudiants dénoncent la « violence de l’Etat » contre eux

09/03/2011 - 15:59

TIZI-OUZOU (SIWEL) — La coordination locale des étudiants de Tizi-Ouzou (CLE) a salué dans une déclaration rendue publique, « la mobilisation exemplaire des étudiants traduisant leur haut degré de conscience et condamne la censure médiatique de leurs actions par certains journaux à la solde du pouvoir ».


Marche des étudiants à Tizi-Ouzou le 01/01/2011 (PH : SIWEL)
Marche des étudiants à Tizi-Ouzou le 01/01/2011 (PH : SIWEL)
« Nous comité autonome, conscients des visées diaboliques des responsables, boycottons les pseudos débat stériles organisés autours des réformettes annoncées et dont l’objectif vise l’étouffement de la mobilisation estudiantine », écrit la CLE dans cette déclaration, en précisant que « devant la gravité de la situation prévalant à l’université n’a pas amené la tutelle à agir ».

Le CLE a souligné que « le comble est atteint lorsqu'un dispositif de répression est employé pour matraquer les étudiants qui se sont rassemblés pacifiquement devant le ministère à Alger ». La coordination locale des étudiants a dénoncé ce qu'elle a qualifié d'« agissements indignes, voyant une atteinte aux franchises universitaires et dont les intentions profondes sont de laminer et déstructurer tout ce qui est représentatif et légitime », assurant son soutien à l’ensemble des comités autonomes de l’université algérienne qui luttent pour l’aboutissement de leur combat.

La CLE lance un appel à tous les étudiants algériens à rester mobilisés afin, dit-elle, de déjouer combines et propagandes du système.

tt
SIWEL 091600 MAR 11



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu