SIWEL | Agence kabyle d'information

Université d'été du MAK: Les docteurs Hireche et Chemakh plaident pour une synergie kabyle pour sauver la Kabylie.

16/08/2015 - 21:17

At Waɛvan (SIWEL) - Comme son appellation et sa mission l’indiquent, conférences et formations constituent l’université d’été. L’université d’été du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK) s’inscrit donc naturellement dans cette logique. Cependant, le calendrier du MAK par rapport à ce rendez-vous d’été est très chargé. En effet, plusieurs conférences ont été arrêtées par les organisateurs au profit des militants du MAK.


Pour la deuxième journée, soit donc le 15 août 2015, c’est au tour des universitaires Hacène Hirech et Said Chemakh d’apporter leur contribution à la formation des militants du MAK en animant, chacun en ce qui le concerne, une conférence.

L’intervention du Dr Hirèche a porté plus exactement sur une formation laquelle a duré près de 5 heures, et qui avait pour intitulé : La Programmation Neuro-linguistique (PNL). L’objectif ciblé à travers cet enseignement, dont la richesse est indiscutable, est d’armer les militants psychologiquement. Dans ce contexte précis justement, le conférencier a considéré que " la maîtrise et l’estime de soi sont impératifs pour tout individu afin de se surpasser sur un terrain marqué par les pressions, les intimidations, les conflits …. "
Pour rappel, la programmation neuro-linguistique (acronyme français : « PNL », « NLP » en anglais ; parfois avec des majuscules est définie comme un ensemble coordonné de connaissances et de pratiques dans le domaine de la psychologie fondées sur une démarche pragmatique de modélisation, en ce qui concerne la communication et le changement. Elle a été élaborée aux Etats-Unis au cours de la décennie 1970 par Richard Bandler et John Grinder.

Le Dr Hacène Hirèche s’est longuement étalé sur cet aspect de la psychologie et en guise de conclusion, il a appelé à une synergie kabyle pour sauver la Kabylie.

Le Dr Saïd Chemakh a, quant à lui, développé le thème : aménagement linguistique en Algérie depuis 1962 à ce jour. Dans son exposé, le conférencier a mis en lumière la situation de notre langue qui perd de plus en plus de terrain devant les politiques linguicides menées par les pouvoirs successifs en Algérie. Le Dr Chemakh, avertisseur du danger, a invité l’ensemble des compétences intellectuelles à réfléchir sur la meilleure façon de développer la langue kabyle, tout en insistant sur la nécessité de traduire les sciences dans notre langue, car selon sa pensée, il s’agit d’un passage obligatoire pour élever le kabyle au rang de langue scientifique, condition qui la mettra à l’abri de tout péril.

Par ailleurs, il est à relever qu’en sus du savoir scientifique qu’ils ont transmis aux étudiants, les docteurs Hireche et Chemakh ont insisté sur la nécessité d’unifier les rangs kabyles pour sauver la Kabylie d’une mort certaine.
Il est à relever également que cette université d’été a été un lieu de rassemblement des énergies kabyles, lequel se situe au-delà des divergences d’opinion, étant donné que tous les participants, en l’occurrence les étudiants et conférenciers, se convergent vers un objectif commun : assurer un avenir de liberté et de dignité à la Kabylie.

N.B : Les deux conférences ont été enregistrées sur vidéo et seront mises à la disposition du grand public à travers le support de communication youtube.

S.T



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu