Une rencontre des victimes du terrorisme se transforme en bagarre

05/01/2011 - 14:04

ALGER - (SIWEL) Un point de presse qui devait être animé par le président de l'association française des victimes du terrorisme Guillaume Denoix de Saint Marc et la présidente de l'association de la femme rurale Saida Benhabilès a été empêché Mercredi matin à Alger.


Des éléments en majorité féminins conduits par Rabha Tounsi, présidente de "l'association nationale des victimes du terrorisme et des ayant droit" (ONVITAD) ont perturbé la rencontre prévue initialement au centre de presse du quotidien gouvernemental algérien El Moudjahid.

Le motif avancé par ces derniers est que Saida Benhabilès, ancienne ministre de la solidarité en Algérie dans les années 90, ne représente pas les familles victimes du terrorisme.
C'est sous une indescriptible anarchie que les deux côtés se sont exprimés renvoyant tour à tour la balle sur l'autre.

Ces deux organisations opportunistes, satellites du pouvoir algérien se sont entraccusées au grand étonnement de M. Denoix de Saint Marc qui a regretté ces évènements en annonçant pour le 7 novembre prochain un congrès international des victimes de terrorisme dont le lieu n'a pas été précisé.




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu