Une proposition de loi au Sénat français pour la reconnaissance des massacres d'octobre 1961

17/10/2011 - 14:58

PARIS (SIWEL) — Le Groupe communiste républicain et citoyen (CRC) a déposé au Sénat français une proposition de loi pour la reconnaissance par la France des massacres d'Algériens le 17 octobre 1961 à Paris.


Banderole d'Alexis Violet accrochée au quai de la Seine "Ici on noie les Algériens", octobre 1961. (Photo : Jean Texier (L'Humanité/Keystone))
Banderole d'Alexis Violet accrochée au quai de la Seine "Ici on noie les Algériens", octobre 1961. (Photo : Jean Texier (L'Humanité/Keystone))
Nicole Borvo Cohen-Seat, présidente du Groupe au Sénat, a indiqué que cette proposition est la troisième du genre pour reconnaitre ces massacres qu'elle qualifie de « tragédie  », en exigeant la création d'un lieu de souvenir à la mémoire des victimes.

Le 17 octobre 2001, lors du quarantième anniversaire des événements du 17 octobre 1961, une plaque commémorative a été apposée sur le pont Saint-Michel, par le maire de Paris, Bertrand Delanoë.

L'initiative du CRC vient emboiter le pas à celle faite la semaine dernière par David Assouline, sénateur de Paris du Parti socialiste qui avait décidé d'introduire au Sénat une demande de reconnaissance par l'Etat français des massacres du 17 octobre 1961 comme « crime d'Etat ».

Aujourd'hui, un rassemblement du MAK-France est organisé au pont Saint-Michel pour commémorer les massacres du 17 octobre 1961.

uz
SIWEL 171500 OCT 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu