Une licence de langue et littérature kurdes pour la première fois en Turquie

18/10/2011 - 08:39

ANKARA (SIWEL) — L'Université Artuklu, dans la province de Mardin, au sud-est de la Turquie, zone majoritairement peuplée de de Kurdes, a ouvert lundi une licence de langue et littérature kurdes, une première qui s'inscrit dans le cadre des efforts du gouvernement turc d'octroyer plus de droits à cette importante minorité et pour augmenter les chances de la Turquie d'intégrer l'Union européenne.


L'Université d'Artuklu, province de Mardin, Turquie (Photo : DR)
L'Université d'Artuklu, province de Mardin, Turquie (Photo : DR)
"Aujourd'hui, nous commençons des cours de licence (quatre ans) en langue et littérature kurdes", a indiqué le professeur Kadri Yildirim, chef de ce département à l'Université Artuklu, dans la province de Mardin.

Vint-et-un étudiants -huit femmes et 13 hommes- sont inscrits pour cette licence, la première en Turquie.

Dans le passé, des cours optionnels de kurde ont été ouverts par plusieurs universités en Turquie, notamment dans le sud-est, zone correspondant à la partie turque du Kurdistan mais aucune université n'avait encore créé une licence de langue et littérature kurdes.

Le gouvernement du Parti de la justice et du développement (AKP, issu de la mouvance islamiste) a ces dernières années octroyé d'importants droits aux 15 millions de Kurdes de Turquie, dans l'espoir de mettre fin à une rébellion armée, et pour augmenter les chances de la Turquie d'intégrer l'Union européenne (UE).

Après une accalmie, le conflit kurde a repris de plus belle depuis l'été avec une multiplication des attaques des rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

wbw
SIWEL 180839 OCT 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu