Une étudiante kabyle agressée à l'Université de Sétif car elle n'était pas voilée

05/10/2016 - 17:05

SETIF (SIWEL) — Une jeune étudiante kabyle originaire d'Imceddalen, Tuvirett, a été verbalement et physiquement agressée ce mercredi vers 9h30 dans l'enceinte du Département d'architecture et des Sciences de la Terre de l'Université Ferhat Abbas de Sétif par un étudiant qui a déclaré aux agents de sécurité avoir « la phobie des civilisées non-voilées » !


La jeune étudiante kabyle Lynda Soualah avec les drapeaux kabyle -à d.- et amazigh -à g.- (PH/DR)
La jeune étudiante kabyle Lynda Soualah avec les drapeaux kabyle -à d.- et amazigh -à g.- (PH/DR)
C'est accompagnée de sa camarade voilée et en présence d'autres étudiants que la jeune kabyle en 1ère année en Géologie, Lynda Soualah, a été prise à partie par un étudiant en deuxième année dans le même département qui a foncé directement sur elle car elle était 'non-voilée', habillée en femme kabyle libre, l'AZA amazigh au cou et des bracelets aux couleurs de la JSK à ses poignées.

L'agresseur, qui ne portait ni barbe ni d'accoutrement afghan, a proféré des "mots inappropriés" et vociféré des insultes dont ''Kafra...'' (impie/infidèle en arabe, ndlr) tout en la bousculant violemment, elle n'a dû son salut qu'à l'intervention des agents de sécurité à qui l'agresseur répétait avoir « la phobie des civilisées non-voilées » !

La jeune souverainiste kabyle, qui malgré sa non satisfaction de son affectation à Setif, au vu de la distance la séparant de sa famille à Tuvirett (ex-Bouira), avait tenu tout de même à effectuer son année car Setif fait partie de la Kabylie, mais elle compte repasser son baccalauréat en même temps pour pouvoir changer de filière et poursuivre ainsi des études en médecine à l'Université de Tizi Wezzu, son objectif étant de devenir neurologue.

mt/wbw
SIWEL 051705 OCT 16




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu