Un mort et deux blessés dans des heurts à At Wertiran au nord de Sétif

11/11/2011 - 12:54

ATH WERTIRAN-Beni Ourtilane (SIWEL) — Des troubles ayant éclaté depuis trois jours au niveau du Âarch d'Ighboulyen (Beni Gheboula) commune de Ain Legradj, daïra de Beni Ourtilane, dans la région kabylophone du nord du département de Sétif, font état d'un mort et de deux blessés.


Chef lieu de la commune d'Aïn Legradj  (PH/ DR)
Chef lieu de la commune d'Aïn Legradj (PH/ DR)
Les habitants du Âarch Ighboulyen, localité kabylophone au nord de Sétif, ont procédé, mardi, à la fermeture de la route nationale N° 75, au point d'intersection reliant At Wertiran (Beni Ourtilane) le chef lieu de la Daira, At Brahem (Ain Legradj) chef lieu de la commune et Ighboulyen (Beni Gheboula), pour des revendications sociales, notamment pour la mise en service de la distribution de gaz de ville en retard depuis 2 ans.

Le blocage fait suite à la tentative des habitants qui se sont déplacés à la daïra pour y rencontrer son premier responsable. Devant le refus du chef de la daïra de recevoir les habitants, ceux-ci ont manifesté leur mécontentement par la fermeture de la route nationale reliant Sétif à Vgayet (Béjaïa), apprend Siwel sur place.

En l'absence « volontaire » de tous les représentants de l'Etat, note T.A, citoyen présent au moment des faits, la situation s'est empirée en quelques heurs entraînant de violents affrontements entre les citoyens d'Ighboulyen et ceux du Ârch At Brahem (chef lieu de Ain Legradj) qui réclament l'ouverture de la route dont la fermeture les affectait en premier lieu.

Les affrontements ont fait 2 blessés par projectiles alors qu'un homme, Youb Elhanafi, la quarantaine et père de deux enfants, est décédé hier à 13 heures, d'un arrêt cardiaque sur les lieux des affrontements. Un des blessés a été acheminé à l’hôpital CPHU de Sétif. Le deuxième blessé est le maire de la localité qui a été transporté à l'hôpital d'Akbou après avoir été agressé par un citoyen furieux. Nous apprenons de sources locales que le chef de daira a posé sa démission.

L'enterrement de Youb Elhanafi a eu lieu aujourd'hui à dix heures et demi en présence des autorités qui ont promis aux citoyens protestataires de prendre en charge leurs doléances. Une cellule de crise qui avait été créée suite aux évènements leur a donné un ultimatum d'une semaine : « si rien n'est fait, la protestation reprendra », note-t-elle.

« La région kabyle de la Wilaya de Sétif est outrageusement ostracisée par les autorités de cette région de majorité arabophone » déclare T.A à Siwel. « La population kabylophone a exprimé à maintes reprises le vœu de son rattachement administratif à la wilaya de Vgayet ».

Nombre de conflits ayant lieu en Kabylie sont en lien avec le découpage administratif algérien qui est en butte à l'organisation ancestrale kabyle. La commune (APC), structure de base de l'administration officielle, rassemble souvent plus d'un Âarch (la confédération) qui, dans le découpage autochtone, est sensé être indépendant ayant pour structure politique de base la Taddart (le village).


cc/bbi
SIWEL 111254 NOV 11





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu