Un militant du MAK poignardé à Ssuq Letnin

25/04/2012 - 02:45

VGAYET (SIWEL) — Un militant du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie Zoubir Yakoubi, a été poignardé pour avoir protesté contre la tenue d’un gala de musique Raï à l’occasion du 20 avril, date anniversaire du Printemps berbère 1980 et du Printemps noir 2001.


Maison des jeunes Said Bouhired à Ssuq Letnin où l'agression avait eu lieu (PH/DR)
Maison des jeunes Said Bouhired à Ssuq Letnin où l'agression avait eu lieu (PH/DR)
Communiqué du Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie (MAK) parvenu à SIWEL :

« TIMANIT I TMURT N YEQVAYLIYEN
MOUVEMENT POUR L’AUTONOMIE DE LA KABYLIE

Dans le cadre du classique détournement des évènements majeurs de l’histoire récente de la Kabylie, le pouvoir raciste d’Alger, à travers son administration locale de Ssuq Letnin (Vgayet), a organisé, lundi 23 avril, un gala pour « fêter » le 20 avril avec des chanteurs de Raï. Le répertoire musical totalement déplacé dans le contexte du Printemps Amazigh et du Printemps Noir a été vécu, à juste titre, par la population locale comme une nouvelle provocation à l’encontre de la Kabylie.

Des jeunes autonomistes de Souk Letnine ont publiquement exprimé leur mécontentement en scandant des slogans hostiles au pouvoir et en criant « Kabylie Autonome » dans la salle-même où se déroulait l’affront fait, en ce 20 avril 2012, au combat légitime de la Kabylie pour son existence, à travers le détournement de ses 2 printemps que le régime d’Alger tente de transformer en évènements festifs totalement vidés de leur sens premier. Parmi les jeunes venus exprimer leur mécontentement face à ce nouveau « détournement », un jeune militant du MAK, Zoubir Yakoubi, a été poignardé dans le dos par « un inconnu ».

Le MAK exige l’identification et l’arrestation du criminel coupable de l’agression et se dresse au coté des citoyens de Souk Letnin qui ont procédé, aujourd’hui, à la fermeture de la route nationale, reliant Bgayet à Setif, pour exiger que cette agression soit tirée au clair et que justice soit rendue au jeune homme poignardé, heureusement hors de danger maintenant.

Notre mouvement, indigné par ses pratiques d’un autre temps, condamne avec vigueur les agissements criminels du régime algérien qui fait appel à ses voyous et autres délinquants pour agresser physiquement la jeunesse kabyle. Nous rappelons que ce régime infâme avait déjà usé de cette « méthode » lors de la marche historique du 14 juin 2001…tout le monde en a vu les conséquences. Or, la Kabylie n’est pas prête de revivre un autre Printemps Noir ; ce régime scélérat doit bien le comprendre.

Le régime raciste d’Alger doit cesser ses provocations à l’encontre de la Kabylie dont la capacité de patience, mise à rude épreuve, n’est pas inépuisable. Il doit aussi comprendre que sa répression, ses crimes et ses louvoiements, ne font que renforcer notre détermination à nous affranchir le plus rapidement possible de sa gouvernance raciste et criminelle.

Pour le MAK,

Mouloud Mebarki,
Président du Conseil National »

cbd/wbw
SIWEL 250245 AVR 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu