Un jeune couple RIFAIN mort dans le crash du A320 dans le sud-est de la France

26/03/2015 - 10:11

(SIWEL) — Mardi 24 mars un avion A320 de la compagnie allemande Germanwings s’est écrasé contre une montagne dans la région de Barcelonnette, dans les Alpes-de-Haute-Provence, alors qu’il assurait un vol Barcelonne/Düsseldorf, aucun survivant parmi les 152 passagers. 6 membres de l’équipage, 144 passagers étaient originaires d’une quinzaine de pays, parmi lesquels un couple de jeunes rifains.



Mohamed Ettahrioui, 24 ans, et sa femme Asmaa Ouahoud El Allaoui, 23 ans, sont parmi les passagers décédés dans le crash de l’Airbus A320 survenu ce mardi 24 mars. Samedi dernier les deux jeunes se sont mariés à Barcelone en compagnie de leur famille, selon un proche de la famille.

Les deux victimes avaient pris le vol de la compagnie Germanwing effectuant la liaison Barcelone-Düsseldorf pour emménager dans la région de Düsseldorf et vivre leur nouvelle vie de jeunes mariés.

Originaire de Nador, Asmaa Ouahoud El Allaoui avait grandi en Espagne . Mohamed Attahraoui, lui, était originaire de Zaio, à 40 km de Nador et vivait depuis quatre ans en Allemagne, selon des médias locaux.

Dernières évolutions

Les enquêteurs du Bureau d’enquêtes et d’analyses ont réussi à extraire des données audio utilisables” de l’une des deux boîtes noire. Ils vont pouvoir analyser les voix pour déterminer combien de personnes étaient dans la cabine de pilotage, si la ou les voix sont celles du commandant de bord, de son copilote et/ou d’une tierce personne.

Plusieurs scénarios possibles sont envisagés par les experts, dont des problemes d’ordre technique, la météo, et d’autres explications d’ordre criminel, comme le terrorisme.

Les opérations de secours


Les opérations de secours s’annoncent longues et difficiles. Les premiers sauveteurs ont été acheminés par hélicoptère sur les lieux du drame, mardi, et des renforts ont été envoyés par la route. La zone est enneigée, inaccessible par des véhicules, le site du crash est situé à 1 600 mètres d’altitude, dans une zone difficile d’accès, Seuls les hélicoptères peuvent y aller.

Par ailleurs, d’importants moyens de secours ont été engagés immédiatement selon le ministère de l’intérieur français et la presse locale.

R. OUFKIR

SIWEL 261011 MARS 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu