Un islamiste ouvre le feu devant l'ambassade américaine à Sarajevo

28/10/2011 - 19:59

SARAJEVO (SIWEL) — Un tireur barbu et portant une tunique wahhabite a ouvert le feu avec une arme automatique devant l'ambassade américaine en Bosnie-Herzégovine, ce vendredi en début d'après-midi, blessant grièvement un policier dans ce que les autorités qualifient d'attaque terroriste.


Mevlid Jasarevic tenant un AK-47, après l'ouverture du feu devant l'ambassade américaine à Sarajevo, le 28/10/2010 à 13H35 GMT (Photo : AFP/Elvis Barukcic)
Mevlid Jasarevic tenant un AK-47, après l'ouverture du feu devant l'ambassade américaine à Sarajevo, le 28/10/2010 à 13H35 GMT (Photo : AFP/Elvis Barukcic)
« La personne qui a tiré avec une arme automatique a été blessé et arrêté pendant l'opération de police. Après avoir reçu un traitement médical sur place, l'individu a été hospitalisé » a déclaré Irfan Nefic, porte-parole de la police nationale à Sarajevo. Il a ajouté qu'un policier assurant le gardiennage de l'ambassade a été grièvement blessé.

Bakir Izetbegovic, le membre musulman parmi les trois présidents de la Bosnie, a publié une déclaration condamnant « l'attaque terroriste contre l'ambassade des Etats-Unis en Bosnie-Herzégovine ». « Les Etats-Unis sont des amis de la Bosnie-Herzégovine. Le gouvernement et le peuple américains nous ont soutenus dans les moments les plus difficiles de notre histoire et personne n'a le droit de mettre en péril nos relations », a-t-il ajouté.

D'après des témoins, le tireur portait une barbe et était accoutré de la tenue traditionnelle des adeptes de la branche conservatrice de l'islam wahhabite.

La télévision bosnienne a identifié le tireur comme étant Mevlid Jasarevic, de Novi Pazar, en Serbie. La chaîne de télévision annonce qu'il est un adepte wahhabite, mais ne cite pas ses sources.

La Bosnie est le fief d'une petite minorité d'adeptes du wahhabisme saoudien, une branche stricte et ultra-conservatrice de l'islam qui est dominante en Arabie saoudite, prônant le "tahrib" (contrainte) pour imposer l’islam, tandis que les musulmans modérés sont pour l’"etabligh" (persuasion).

Pendant la guerre de Bosnie de 1992 à 1995 entre les croates, les musulmans et les communautés serbe, un grand nombre de bénévoles de pays musulmans ont afflué vers les pays des Balkans pour prendre les armes et assister leurs "frères dans la religion".
Beaucoup de ces combattants musulmans sont restés après la fin du conflit et ont obtenu la nationalité bosniaque. Certains dans la communauté musulmane de Bosnie dont la plupart sont modérés se sont convertis à l'islam le plus radical prêché par plusieurs ex-moudjahidines.

wbw
SIWEL 281959 OCT 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu