Un deuxième chasseur succombe à ses blessures à Iazzuguen tué par des militaires

29/11/2011 - 19:45

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Un deuxième chasseur vient de succomber à ses blessures à l’hôpital d’Iazzuguen (Azazga), apprend Siwel sur place.


Les citoyens de Fréha protestent devant la caserne le 11/09/2011 (PH/M.F)
Les citoyens de Fréha protestent devant la caserne le 11/09/2011 (PH/M.F)
Le bilan des tirs d'éléments de l’armée algérienne en opération de ratissage près de la vaste forêt de Yakourène en Kabylie est donc de deux victmes.

Des soldats ont tiré cet après-midi vers 14h sur deux chasseurs résidents dans la commune d’Akkarou, daira d’Azzefoune, à 70 km au nord-Est de Tizi Ouzou. L’une des victimes est morte sur le coup alors que l’autre, vient de succomber à ses blessures à l’hôpital d’Azazga.

C'est la quatrième fois en l'espace de sept mois que des éléments de l'armée algérienne tuent des citoyens en Kabylie. Le 11 septembre dernier, un acte du même type avait couté la vie à Zahia Kaci, une femme âgée de 55 ans et mère de 14 enfants, tuée de retour d'une veillée funèbre a été enterrée dans la journée.

Le 15 août, Siwel avait rapporté qu'un garde communal qui assurait la surveillance d'une antenne de la télévision algérienne sur les hauteurs de l'Akfadou à 50 Km du chef-lieu de Bejaia avait été tué. Le 26 avril, Dial Mustapha, un ouvrier de 42 ans, père de 4 enfants, a été tué dans la région d'Azazga par des militaires alors qu'il travaillait dans une maison lors du passage du convoi militaire.

uz
SIWEL 292000 NOV 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu