Un couple kabyle agressé en complicité avec la police à Constantine

23/06/2012 - 15:56

CONSTANTINE (SIWEL) — Madjid Taziboua et sa femme, Lydia, se sont fait agresser et ont été délestés de tout ce qui était en leur possession lors de leur séjour à Constantine (Algérie), le 17 juin dernier, selon le quotidien algérien L'Expression. Des agents de police, indifférents, leur ont dit qu'ils n'avaient pas à parler en kabyle quand ils marchent dans la rue.


M. et Mme. Taziboua, agressés à Constantine. PH/LEXPRESSIONDZ.COM
M. et Mme. Taziboua, agressés à Constantine. PH/LEXPRESSIONDZ.COM
Ce couple de médecins kabyles, en déplacement à Constantine pour permettre à Mme Taziboua de passer un examen national en neurologie, ont été interpellés par trois jeunes avec des couteaux. ces derniers  leur ont demandé de leur donner tout ce qu'ils avaient sur eux, à savoir deux téléphones portables, des bijoux, un cartable qui contenait des documents importants et d'autres bagages encore.
 
Mme Taziboua n'a pas pu, à cause de cette mésaventure, passer son examen et a perdu un travail de recherche qu'elle effectuait depuis quatre ans.
 
M.Taziboua a alerté des agents de police qui se trouvaient à 10m du lieu de l'agression et ces derniers, chez qui le médecin  kabyle n'avait pas « perçu une volonté d'arrêter les agresseurs », lui ont répondu « il ne faut pas parler en Kabyle quand vous marchez dans la rue ».

mld
SIWEL 231702 JUIN12 




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu