Un avion avec 1,5 tonne d’or algérien bloqué à Istambul : Détournement à l'algérienne

23/03/2013 - 13:55

ISTANBUL (SIWEL) — Le nom de l’Algérie vient d’être cité dans une grave affaire de trafic d’or par un groupe de hauts responsables militaires algériens. L’appareil, turc, transportant cet or appartient à la compagnie aérienne ULS cargo. Il bloqué depuis cinq jours à l’aéroport Kamal Atatürk d’Istanbul, en Turquie


Le cargot est clioué au sol depuis presque une semaine. PH/DR
Le cargot est clioué au sol depuis presque une semaine. PH/DR
Les documents présentés par l’équipage pour justifier le transport de cette marchandise sont falsifiés. Est-ce un autre scandale algérien de détournement de deniers publics ?
Diverses hypothèses sont évoquées à propos de cette cargaison qui aurait comme point de départ le Ghana. Des informations parlent avec insistance d’un transfert d’or vers un pays du golf par l’Algérie.

Notre source ajoute que l’affaire de la fuite d’Ahmed Ouyahia avec sa famille à l’étranger a un lien direct avec ce nouveau scandale.
L’atterrissage de l’avion transportant cet or en Turquie est du, selon les membres de l’équipage, au manque de carburant. L’appareil était obligé d’atterrir en Turquie pour s’approvisionner en kérosène voire changer d’équipage. Mais d’autres sources, officieuses bien sures, bien confirmées, indiquent que l’atterrissage était forcé. Ce qui a permis de découvrir par les services de sécurités turques que le bordereau de transport de cette cargaison très particulière n’était pas en règle.

Ainsi depuis, cinq jours, les membres de l’équipage sont retenues à Istanbul ainsi que la tonne et demie d’or. Ils ont découvert que sur le papier les lingots d’or proviennent du Ghana à destination des Emirats Arabes Unies, ce qui est archi-faux. La véritable provenance de cet or est Alger, mais la destination exacte n’est pas connue pour le moment ; on parle d’un pays du golfe.

Si aucun responsables turc ni algérien n’a réagi à cette étrange affaire, nos sources précisent que ce sont les hauts responsables des deux pays, notamment les services secrets, qui sont chargés de l’évolution de cette affaire de transfert de plus d’une tonne et demie d’or.

YI/tamurt.info
SIWEL 23 1355 MARS13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu