Un arbitre révèle que le président de la LFP lui avait démandé de saboter la JSK

21/09/2014 - 15:40

BORDJ-BOU-ARRERIDJ (SIWEL) — Le juge de touche, Amine Bitam a proféré samedi des accusations très graves à l’encontre de Mahfoud Kerbadj : « L’an dernier, le président de la Ligue nationale de football professionnel (LFP) nous a demandé de saboter la JSK lors de la demi-finale de la Coupe d’Algérie contre Ain Fekroun. Je regrette énormément tout ce qui s'est passé. Aujourd'hui, j’ai tenu à tout dévoiler. »


Le linesman Amine Bitam avec son tee-shirt accusant Mahfoud Kerbadj et Khelil Hammoum (PH/DR)
Le linesman Amine Bitam avec son tee-shirt accusant Mahfoud Kerbadj et Khelil Hammoum (PH/DR)
A la mi-temps de de la rencontre WA Tlemcen face au CA Bordj Bou Arréridj, l'arbitre assistant M. Amine Bitam a enlevé son maillot pour laisser apparaître un tee-shirt sur lequel on pouvait lire : « Kerbadj et Hammoum, une histoire d’un jeu manipulé ». Une mise en cause directe de Mahfoud Kerbadj, le président de la Ligue nationale de football et de Khelil Hammoum, le président de la Commission fédérale des arbitres.

Amine Bitam a raconté à la presse que Mahfoud Kerbadj, en personne, l’avait appelé la saison passée pour lui demander de désavantager la JS Kabylie, qui jouait à domicile, lors de la demi-finale de la Coupe d’Algérie face au CRB Ain Fekroun.

Nous y reviendrons sur cette bombe qui démontre encore une fois que le sabotage du club phare de la Kabylie est décidé en haut lieu.

wbw
SIWEL 211540 SEP 14



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu