Un américain dans les rangs des combattants kurdes en Syrie

02/10/2014 - 18:06

KURDISTAN (SIWEL) — Un américain rejoint les combattants kurdes syriens qui combattent sans relâche les barbares de Daesh depuis deux ans dans l'indifférence des gouvernements occidentaux. Jordan Matson est originaire de Wisconsin, un État du Mid-Ouest des États-Unis. Son nom de code est Serdar, qui signifie en kurde "commandant". Il est désormais dans les rangs des Unités de protection du peuple (YPG), les forces armées kurdes constituées de femmes et d'hommes. "Au lieu de ne rien faire, j'ai décidé de rejoindre les YPG" a dit Jordan, cité par l'agence de presse kurde Firat News.


Jordan Matson: Un américain dans les rangs des combattants kurdes en Syrie (PH/ actukurde)
Jordan Matson: Un américain dans les rangs des combattants kurdes en Syrie (PH/ actukurde)
...

Depuis la semaine dernière, il combatte les barbares de Daesh aux cotés des combattants kurdes dans la région de Jazira, précisément sur le front de Jazaa, situé sur la frontière avec Sinjar, fief des kurdes yézidis, au Kurdistan irakien.

La langue kurde est son seul empêchement, car il ne comprend pas le kurde, mais il dit être heureux de l'accueil chaleureux des combattants et combattantes.

La semaine dernière, il a eu une blessure légère par éclats d'obus lors du premier combat avec Daesh, faisant huit morts dans les rangs des barbares. Matson affirme qu'il va bien et qu'il restera au Kurdistan de Syrie jusqu'à la fin de cette lutte contre Daesh.

VIOLENTS COMBATS A SINJAR

Sur l'autre coté de la frontière, dans la région de Sinjar, envahie le 3 août par Daesh, des affrontements violents se déroulent depuis 26 septembre entre les combattants du PKK et les barbares de Daesh.

En raison de manque de munition, les combattants kurdes ont du abandonner le village de Dugura. Les barbares de Daesh, recevant d'importants renforts, attaquent avec des armes lourdes et des blindés, afin d'étouffer la révolution kurde syrienne, lancée en juillet 2012, et envahir cette région pour répondre aux besoins de leurs "patrons".

Le corridor humanitaire ouvert par les YPG et des combattants du PKK est tombé entre les mains des barbares. Près de deux cent mille personnes avaient été sauvées via ce corridor, ce qui avait empêcher les jihadistes de Daesh de commettre de nouveaux massacres sauvages.

Entre les 26 et 30 septembre, au moins 103 jihadistes ont été tués par le PKK qui ont perdu quatre combattants dans ses rangs. Un combattant du PKK sur les montagnes de Sinjar affirme sa détermination: "On va trouver un chemin ou on va ouvrir un autre".

LA BATAILLE DE KOBANE

Parallèlement, le siège de Kobané se poursuit depuis 15 septembre. Cette petite région est complètement assiégée par des milliers de barbares. Les kurdes résistent farouchement avec des armes légères et des munitions limitées contre des dizaines de tanks, canons antiaériens, missiles Grad de fabrication russe, missiles Milan de fabrication franco-allemande, missiles thermique de fabrication américaine et des obus.

Il s'agit d'une lutte légendaire depuis plus de deux semaines contre une force qui a pris en juillet la grande ville irakienne de Mossoul en une journée. Cette organisation barbare compte aussi sur le soutien de la Turquie et d'autres pays étrangers. Malgré ce rapport de force très déséquilibré, les combattants kurdes ont pu détruire plusieurs tanks ces derniers jours. Les frappes de la coalition internationale restent de son coté inefficace dans cette zone.

A RABİA, LES YPG PRENNENT TROIS PANZERS AUX JIHADISTES

Par ailleurs, les YPG et les peshmergas du Kurdistan irakien ont lancé le 30 septembre une offensive contre Daesh dans la ragions de Mossoul. Des dizaines de villages et secteurs ont été repris. Les YPG affirment avoir pris deux quartiers et plusieurs points stratégiques à Rabia, sur la frontière avec le Kurdistan syrien, saisissant des nombreuses armes: trois panzers, un BCK et un lance-roquette B7, mais aussi des armes légères et des munitions. Début aout, les YPG avaient été entrés dans cette ville pour contenir l'avancée des barbares.

Source actukurde

SIWEL 021806 OCT 14




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu