Un Français enlevé dimanche soir par les terroristes algériens en Kabylie

22/09/2014 - 20:17

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Le ressortissant français qui a été enlevé dimanche soir en Kabylie par des terroristes algériens est un guide de haute montagne et photographe originaire de Nice. Hervé Gourdel, 55 ans était arrivé samedi en Kabylie pour entamer un trekking d'une dizaine de jours, selon sa mère, jointe par le journal L'Express.


Hervé Gourdel, guide haute montagne enlevé par les terroristes algériens (PH/DR)
Hervé Gourdel, guide haute montagne enlevé par les terroristes algériens (PH/DR)
« Nous avons pu le joindre au téléphone hier après-midi, explique sa mère à L’Express. Tout allait bien. Il nous a dit qu’il entamait une randonnée de deux jours et qu’il serait peut-être difficilement joignable. Ensuite, il comptait ouvrir une nouvelle voie dans le massif. »

Hervé Gourdel, 55 ans depuis le 12 septembre dernier, est guide de Haute Montagne depuis 1987, est aussi amateur d'alpinisme, de ski, de randonnées, de canyoning et de photographie.

Son dernier message sur sa page FaceBook date du jeudi 18 septembre à 08h37, soit la veille de son départ pour Tikjda dans le massif du Djurdjura en Kabylie, était prémonitoire, ainsi, il répondait à un ami qui l'invitait à déjeuner : « Quand je rentre d'Algérie, après le premier octobre, si je rentre ! »

Il est à signaler que samedi après-midi, un groupe d'une quinzaine de terroristes algériens vêtus de tenues afghanes et armés de Kalachnikov, avaient arrêté une dizaine de jeunes Kabyles et les ont fouillés avant de les délester de leur argent, téléphones portables et chaussures, beaucoup d'entre eux s'étaient blessés en chutant dans les rivières alors qu’ils tentaient de fuir aux djihadistes.

Ces jeunes faisaient partie d’une cinquantaine de personnes ayant l’habitude d’organiser des randonnées hebdomadaires ayant comme point de départ Saharidj à Tizi-Ouzou, le but étant d'atteindre à chaque fois l'un des sommets des monts du Djurdjura.

Les terroristes ont pris la fuite lorsqu'ils se sont aperçus qu'il y'avait un autre groupe de jeunes qui tentait de contacter le premier groupe...

Assurèment que ce sont ces mêmes terroristes qui ont enlevé dimanche le randonneur français.

Les autorités algériennes qui se vantent d'avoir éradiqué le terrorisme avaient opté pour le rendre "résiduel" en Kabylie, pour mieux la mâter avec leurs milliers de soldats stationnés dans la région sous couvert de lutte anti-terroriste, terroristes que le pouvoir algérien monte lui même dans le maquis kabyle,

Rien que dans la région de Tizi-Ouzou, près d'une centaine de kidnappings ont été opérés par les terroristes algériens depuis 2005, phénomène qui oblige les citoyens Kabyles à vivre tous les jours dans la terreur.

wbw
SIWEL 222017 SEP 14

http://www.hervephotos.jepose.org/ http://www.hervephotos.jepose.org/




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu