URGENT/ L'armée française livre un responsable du MNLA et trois combattants aux mains des putschistes maliens (actualisé)

10/02/2013 - 23:53

MENAKA (SIWEL) —Alors que le MNLA avait repris la ville de Ménaka aux islamistes seuls et sans aucune aide de l'armée française, cette dernière a débarqué samedi dans la ville en amenant dans ses bagages les soldats maliens qu'ils ont installés sur place. Un des membres du Conseil transitoire de l'Etat de l'Azawad, Abdoul Karim Ag Matafa, accompagné de trois combattants du MNLA se randant à un RDV fixé par un officier de l'armée française ont été "interceptés" et arrêtés par des soldats maliens afin de l'emmener à Bamako indiquent des sources proches du MNLA.


Opération Serval, le marquage d'un territoire à l'image du prédateur dont l'opération porte le nom.(PH/DR)
Opération Serval, le marquage d'un territoire à l'image du prédateur dont l'opération porte le nom.(PH/DR)
Selon nos sources M. Abdoulkarim AG MATAFA, membre du conseil transitoire de l’Etat de l’Azawad (CTEA) et trois combattants du MNLA ont été interceptés par des éléments de l'armée malienne alors qu'ils se rendaient à un RDV fixé par un officier de l'armée française

Ce revirement de situation fait suite au mandat d'arrêts lancé par Bamako, un mandat qui n'aurait jamais vu le jour s'il n'avait eu l'aval de l'opération SERVAL.

Le peuple touareg est de nouveau trahi et livré à ses bourreaux sans aucun état d'âme.

Pour l'instant, aucune nouvelle d'Abdoul Karim Ag Matafa et des ses trois compagnons livrés aux "autorités maliennes"

nbb,
SIWEL 102353 FEV 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu