URGENT : Cas de torture sur un mozabite dans une prison algérienne à Ghardaia

20/06/2014 - 01:20

GHARDAIA (SIWEL) — Dans un document parvenu à notre rédaction, le Dr kameleddine Fekhar, militant des droits de l'Homme et représentant du Mzab à l'Assemblée Mondiale Amazighe, dénonce des actes de tortures commis par les gardiens de la prison algérienne à Ghardaia sur un citoyen mozabite du nom de « Bedjah-Hadj-Ahmed Ali », le 11/06/2014, premiers jour de l’incarcération du citoyen mozabite. Le Dr Fekhar dénonce "l'arrestation sélective et arbitraire des mozabites sur la base de leur identité au moment où ils défendent leurs vies et biens", puis les arrestations sont suivies de peines lourdes à la prison ferme contre ces "victimes-accusés.". Ci-après l'intégralité du communiqué de l'AMA (Assemblée Mondiale Amazighe)



Assemblé Mondial Amazigh Ghardaïa le 19/06/2014
Dr Kamal Eddine FEKHAR
Représentant de la région du Mzab Algérie
+213663932646 & +213560221110
kameleddine.fekhar@yahoo.fr


Urgent !! Demande d’intervention rapide !!

Enregistrement d’un cas de torture dans une prison Algérienne à Ghardaïa !!

La population mozabites de Ghardaïa souffre depuis plus de sept mois des agressions racistes et systématiques menées par des bandes criminelles sous couvert de l’impunité total et soutenues sur le terrain par le régime fichiste algérien, beaucoup de mozabites sont victimes d’arrestations sélectives sur l’identité et d’une façon arbitraires au moment où ils défendaient leurs vies et biens, puis viennent les peines lourdes à la prison ferme contre ces victimes-accusés.

En ce jour on fut surpris par une information qui dépasse toute imagination, le mozabite « Bedjah-Hadj-Ahmed Ali » fut victime de coups et tortures à l’intérieure de la prison de Ghardaïa exécutées par les gardiens de la prison.

Ces évènements dangereux sont survenus le 11/06/2014 premier jour de détention d’Ali dans la prison de Ghardaïa après son arrestation accusé d’avoir agressé un gendarme.

« Ali » était agressé par plusieurs gardiens par coups de poings, de pieds de gifles puis tabassé à coups de matraques sur divers parties de son corps alors qu’il avait les mains menottées nous assurerons que ses mains étaient menottées derrières son dos, ce qui lui a provoqué des blessures, lésions et traumatismes sur le visage, le cou, et pour déverser toute leurs haine et racisme « Ali » est mis dans une cellule seul sans le présenter au médecin.

Ces pratiques dangereuses montrent la cruauté et l’extrémisme du régime Algérien sa haine et son xénophobie, sa transgression de toutes les lois nationales, son manque de respect des lois internationales des droits de l’homme surtout lorsque la victime est faible comme « Ali » qui étais emprisonné dans un établissement pénitencier, privé de sa liberté et les mains menottées.

Nous demandons nous les représentants de la région du Mzab à l’Assemblé Mondial Amazigh (AMA) , et tous les mozabites qui souffrons depuis plusieurs mois de cette situation anormale et perverse dans laquelle les lois et droits de l’homme sont bafoués au su et vu de tout le monde en plein jour :

- Nous exigeons l’envoie d’une commission du haut-commissariat des droits de l’homme à larges prérogatives pour enquête et suivi.

- Arrêt immédiat des attaques racistes quotidiennes contre le peuple mozabite.

- Mettre fin aux arrestations racistes et aux lourdes peines à la prison ferme contre les mozabites victimes des agressions du pouvoir Algérien et ses milices paramilitaires.

- La libération immédiate de tous les prisonniers mozabites victimes de l'apartheid.

Dr. Kameleddine Fekhar

SIWEL 200120 JUIN 14





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu