URGENT / "Attaques sur plusieurs quartiers Mozabites de Ghardaia" : La gendarmerie algérienne refuse d'intervenir

19/01/2014 - 14:36

GHARDAIA (SIWEL) — Le militant des droits de l'homme, Kameleddine Fekhar vient d'alerter une nouvelle fois sur les graves évènements qui se déroulent aujourd'hui à Ghardaïa, au moment où nous mettons sous presse cette information. Le Dr. Fekhar dénonce des attaques massives menées sur plusieurs fronts par des châambas sur plusieurs quartiers mozabites de Ghardaia , dont Babasaad, Touzouz, At nouh , et aussi dans la ville de Bounoura. Les regroupements de gendarmerie, stationnés sur les lieux, refusent d'intervenir parce qu'ils n'ont en pas reçu l'instruction de leur hiérarchie et interdisent aux mozabites de les approcher.


La police algérienne intervient uniquement appuyer les Châambas afin de faire barrage aux mozabites qui essayent de se défendre (PH/DR)
La police algérienne intervient uniquement appuyer les Châambas afin de faire barrage aux mozabites qui essayent de se défendre (PH/DR)
Le militant des droits de l'Homme mozabite, le Dr. Kameleddine Fekhar a fait états de la reprise dès ce matin d'attaques massives de Châambas sur les quartiers mozabites de Babasaad, Touzouz et At nouh, de même que dans la ville de Bounoura. Les mozabites sont attaqués de toute part " ils attaquent sur plusieurs front", dès que les mozabites se dirigent vers un lieu pour le défendre, ils sont en même temps appelé d'un autre lieu".

Un groupe de mozabites est allé voir un groupement de gendarmerie, stationné sur un des lieus attaqué par les châambas, pour leur demander d'intervenir afin de protéger les populations. " nous n'avons pas reçu l'ordre d'intervenir" telle a été la réponse de la gendarmerie. Mieux encore, ils ont même menacé les citoyens mozabites en leur en leur interdisant de les approcher, avec des Taser à la main: "On vous interdit de nous approcher". Quand aux forces de polices algériennes, elles interviennent aux coté des châamabas, dès que les mozabites tentent de s'organiser pour se défendre pour faire barrage aux mozabites. La police algérienne intervient uniquement appuyer les Châambas afin de faire barrage aux mozabites qui essayent de défendre leurs biens et leurs habitations dont plusieurs ont été détruites par des incendies.

Le Dr. Fekhar lance un nouvel appel pour " alerte en urgence les medias, les organisations internationales, les chancelleries " et qualifie la situation de "très grave"; " C’est la guerre contre les Mozabites c’est le génocide !!!" Il y'a des attaques sur plusieurs quartiers Mozabites de Ghardaia:...... et le scénario habituelle intervention tardive des services d'ordres et lorsque il interviennent c'est au coté des agresseurs"; "Fait quelque chose avant qu’il soit trop tard!!!" dit-il. Le régime algérien mise sur l'isolation des mozabites et l'usure des citoyens, harcelés de toute part. C'est pour cela qu'il interdit à quiconque de chercher à internationaliser ce massacre à huis-clos.

La situation dramatique des mozabites interpelle l'humanité toute entière. Comment un Etat peut-il encore, au XXIème siècle, organiser la spoliation d'un peuple en pratiquant la politique de la terre brulée avec tout arsenal répressif, sans qu'il n'y ait aucune réaction nulle part...Hormis, les amazighs, aucune réaction notoire n'a été enregistrée nulle part. Les intellectuels algériens se terrent dans un silence assourdissant. quand à la clase politique algérienne, y compris les pseudo démocrates qui usent de l'identité amazighe pour se faire un électorat, ils se réunissent, non pas pour défendre le bien être des algériens, comme ils le prétendent, mais pour se préparer à la succession de Bouteflika.

zp,
SIWEL 191436 JANV 14





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu