Tunisie : heurts à Sidi Bouzid après l'annonce de la victoire d'Ennahda

28/10/2011 - 08:35

Des violences ont éclaté jeudi soir à Sidi Bouzid, ville du centre de la Tunisie où a commencé la révolution, après l'annonce des résultats des élections du 23 octobre.


Hechmi Haamdi, originaire de Sidi Bouzid ( PHOTO: AFP)
Hechmi Haamdi, originaire de Sidi Bouzid ( PHOTO: AFP)
Environ 2 000 jeunes ont jeté des pierres et brisé les portes et fenêtres du local d'Ennahda après l'annonce de l'invalidation de six listes d'Hechmi Haamdi, richissime homme d'affaires qui avait notamment remporté le scrutin dans la circonscription de Sidi Bouzid. Ils ont incendié des pneus sur la rue principale en criant « par notre âme et par notre sang, nous soutenons Sidi Bouzid ». Selon des sources locales, « des actes de destruction et de pillage ont également ciblé le siège de la municipalité ».

Une autre manifestation a éclaté à Regueb, à une cinquantaine de kilomètres de Sidi Bouzid. La « Pétition populaire » d'Hechmi Haamdi, liste totalement absente sur le terrain pendant la campagne électorale, a obtenu 19 sièges dans l'Assemblée constituante. Elle a toutefois été invalidée dans six circonscriptions, notamment à Sidi Bouzid où elle était arrivée en tête.

Les manifestations avaient commencé dans la journée à Sidi Bouzid pour protester contre des propos du numéro 2 d'Ennahda, Hamadi Jebali, qui a refusé toute négociation avec les listes « Pétition populaire ». Elles ont dégénéré après l'annonce, dans la soirée, de l'invalidation de six listes de Haamdi par la commission électorale.

Hechmi Haamdi, originaire de Sidi Bouzid, avait fait campagne de Londres par le biais de sa télévision satellitaire Al-Mustakilla.

cc
SIWEL 280835 OCT11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu