Tunisie : « Nous sommes arabes et notre langue c'est la langue arabe » (Ennahda)

26/10/2011 - 19:38

TUNIS (SIWEL) — Le chef du parti islamiste tunisien Ennahda, Rached Ghannouchi a regretté ce matin que les Tunisiens soient devenus "franco-arabes" dans la pratique du langage, et a insisté sur l'identité arabe du pays, dans une interview à la radio économique tunisienne Express FM.


Rached Ghannouchi, chef du parti islamiste tunisien Ennahda. (PH/DR)
Rached Ghannouchi, chef du parti islamiste tunisien Ennahda. (PH/DR)
« Nous sommes arabes et notre langue c'est la langue arabe », a martelé M. Ghannouchi, dont le parti est donné vainqueur des élections du 23 octobre pour doter la Tunisie d'une assemblée constituante. «  Nous encourageons l'apprentissage de toutes les langues, surtout les plus vivantes, sans perdre notre identité. Celui qui n'est pas fier de sa langue ne peut pas être fier de sa patrie », a-t-il ajouté.

M. Ghannouchi, dans son intervention sur Express FM a insisté pour mettre en avant l'identité arabe de la Tunisie, « une affaire nationale qui concerne tout le monde, pas un seul parti », selon lui.

« Notre langue, c'est la langue arabe. On est devenu franco-arabe, c'est de la pollution linguistique », a-t-il déploré, alors que le parler dialectal tunisien mélange le français et l'arabe, le français étant encore largement pratiqué depuis l'indépendance en 1956 de l'ancien protectorat.

« Il faut un dialogue national sur l'éducation », a poursuivi Rached Ghannouchi, dont le parti a déjà fait comprendre qu'il souhaitait diriger ce ministère dans le futur gouvernement.

wbw
SIWEL 261838 OCT 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu