Tunisie / Comment les jardins d'enfants fabriquent le culte de la haine et de la mort

29/05/2015 - 18:23

SOUSSE (SIWEL) — La scène se passe à Sousse (Tunisie) dans le spectacle de fin d’année d’un jardin d’enfants dénommé «Blanche Neige». Dans ce spectacle, on voit les enfants jouer avec des Kalachnikov, simuler un assassinat, jouer aux morts, être enveloppé dans un linceul avant d'être transporté par des adultes, le tout dans un spectacle d’une institution éducative de la république tunisienne.


Comment se fabrique le daech. Photos du spectacle dénommé "Blanche neige" par le jardin d'enfant (PH/DR)
Comment se fabrique le daech. Photos du spectacle dénommé "Blanche neige" par le jardin d'enfant (PH/DR)
Des parents d'élèves choqués par le spectacle de « Blanche neige  », ont pris des photos de ce « spectacle pour enfants » et une polémique a de suite enflammé les réseaux sociaux.

Réagissant à la polémique suscitée par la diffusion des images de ce spectacle, le jardin d'enfants a tenté de défendre son ignominie en précisant qu'il s’agissait d'un « spectacle en hommage à la cause palestinienne et que la scène est une représentation de l'histoire de l'enfant palestinien Mohamed Al Dorra ».

Ce spectacle a ajouté le jardin d'enfant « a suscité une grande controverse. Nous sommes satisfaits de notre travail et les parents le sont également. Ceux qui n'étaient pas présents à la représentation ne peuvent pas nous juger ou juger notre travail »".

Les photos ont été prises par une parente d'élève choquée par le spectacle

pour lire l'information depuis sa source

SIWEL 291823 MAI 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche