Tripoli : communication du MAK au Forum international des droits constitutionnels pour les Amazighs de Libye

17/01/2013 - 00:37

TRIPOLI (SIWEL) — « On ne peut pas bâtir du vrai sur du faux ! La négation de l'amazighité de l'Afrique du Nord aboutira forcement à des tensions entre les Etats, s'ils persistent dans la négation identitaire, et les peuples Amazighs. C’est ce que Kadhafi a voulu réaliser en Libye et malgré la puissance de son régime, il a fini par chuter. Il en est ainsi des fausses nations qui peuvent durer un certain temps mais elles seront irrémédiablement rattrapées par la réalité»


Yasmina Oubouzar, Porte-parole du MAK à l'étranger et Kamira Nait-Sid, Présidente du Conseil Fédéral du CMA-Algérie au siège du Congrès général national libyen lors du Forum international des droits constitutionnels pour les Amazighs de Libye(Photo/Zuwara Média)
Yasmina Oubouzar, Porte-parole du MAK à l'étranger et Kamira Nait-Sid, Présidente du Conseil Fédéral du CMA-Algérie au siège du Congrès général national libyen lors du Forum international des droits constitutionnels pour les Amazighs de Libye(Photo/Zuwara Média)
Le 12 janvier 2013, un Forum international des droits constitutionnels des Amazighs de Libye, s'est tenu au parlement libyen, au siège du Congrès général national libyen. C'est face au président du Congrès général, Mohamed Magarief, accompagné de plusieurs membres du Congrès et du gouvernement de transition libyen dont le ministre de la culture, Habib Mohammed Al-Amin, que les participants se sont exprimés. Parmi les invités de cet historique Forum sur les droits des Amazigh en Tripolitaine, il y avait des représentations diplomatiques de plusieurs pays, des représentants de l’Union européenne, dont l'euro-député corse, François Alfonsi, une délégation des Nations Unies et des représentants de divers partis et organisations Amazighs. Au cours de cette mémorable rencontre, tous ont exprimé leurs point de vue sur la question des droits inaliénables des Amazighe en Libye. Yasmina Oubouzar, Porte-parole du Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie a porté le message de son mouvement ainsi qu'un message de soutien et de fraternité de la part du président du Gouvernement provisoire Kabyle qui n'a pas pu se rendre à Tripoli, faute de document de voyage. Ferhat Mehenni ne disposant plus de passeport algérien, il est, de fait, bloqué dans ses déplacements.

Nous publions ci-dessous l'intégralité de la communication de la Porte parole du Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie.

zp,
SIWEL 170037 JAN 13

Communication du Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie au Forum international des droits constitutionnels pour les Amazighs de Libye


Issetma, Ayetma,
Chers frères et sœurs amazighs,
Chers amis du monde entier
Azul,fell-awen,


C’est avec une immense joie que nous participons à cette rencontre aux côtés de nos frères et sœurs amazighs de Libye. Nous voudrions rappeler ici une vérité élémentaire à l'égard des nouvelles autorités libyennes, comme à l'ensemble des Etats d'Afrique du Nord : on ne peut pas bâtir du vrai sur faux ! La négation de l'Amazighité de l'Afrique du Nord aboutira forcement à des tensions entre les Etats, s'ils persistent dans la négation identitaire, et les peuples amazighs. C’est ce que Kadhafi a voulu réaliser en Libye et malgré la puissance de son régime, il a fini par chuter. Il en est ainsi des fausses nations qui peuvent durer un certain temps mais elles seront irrémédiablement rattrapées par la réalité.

Comme l'a si justement dit Mouloud Mammeri: « quels que soient les obstacles que l’histoire lui apportera, c’est dans le sens de sa libération que mon peuple (et à travers lui les autres) ira. L’ignorance, les préjugés, l’inculture peuvent un instant entraver ce libre mouvement, mais il est sûr que le jour inévitablement viendra où l’on distinguera la vérité de ses faux semblants ». Tamazight en tant que langue, culture et identité constitue le fondement essentiel, le socle indéniable de toute l'Afrique du Nord, de Tamazgha. Il est naturel qu'elle retrouve sa juste place sur la terre qu'elle a façonné depuis des millénaires.

Chers frères, chères sœurs amazighs de Libye, vous avez payé un lourd tribut pour libérer le pays de la dictature de Kadhafi. Vous avez fait preuve de courage, de détermination et de sagesse en menant ce combat dans la fraternité avec tous les libyens, sans distinction de race ou de langue tout en arborant fièrement les couleurs de Tamazgha à travers l'emblème que tous les amazighs partagent avec vous. Vous avez suscité un immense sentiment de fierté chez les amazighs du monde entier et vous avez aussi apporté la preuve que, quelle que soit l'ampleur de la dissimulation de l'identité amazighe par les Etats d'Afrique du Nord, la vérité, l'authenticité, finira toujours par ressurgir.

Si elles veulent réellement gouverner dans la légitimité populaire, les nouvelles autorités libyennes devront tenir compte de la dimension inaliénable de l'identité amazighe, seule garantie d'une véritable stabilité pour la nouvelle Libye.

Que nos frères et sœurs amazighs de Libye sachent qu'ils pourront toujours compter sur le soutien et la solidarité du peuple kabyle qui lutte pour son autodétermination. Nous sommes convaincus que nos combats partout dans Tamazgha aboutiront, tôt ou tard, à la ré-conciliation de l'Afrique du nord avec son amazighité.

Au nom du Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie, je tiens à rendre un vibrant hommage aux martyrs de la révolution libyenne et souhaite à tous nos frères et sœurs amazighs de Libye une excellent année 2963.

Aseggas ameggaz i Imazighen n Libya
Aseggas ameggaz i yal tamazight d yal amazigh,
Tudert i Libya n tidett,
Tudert i Tamazgha


J'ai l'honneur de vous transmettre les plus chaleureuses salutations du président du Gouverne-ment provisoire kabyle. Mass Ferhat Mehenni m'a chargée de vous porter un message de soutien et de fraternité. Il tenait à vous exprimer la frustration de ne pouvoir être physiquement parmi vous à cette importante rencontre en tripolitaine.

En ce nouvel an Amazigh 2963, au nom de l'Anavad et de la Kabylie, Mass Ferhat Mehenni, formule le vœu que tous les Amazighs réalisent cette année leur rêves de liberté, de reconnais-sance linguistique, culturelle et identitaire. Sachant qu'un droit n'est réel que lorsqu'il est exercé, le président de l'Anavad se tient aux côtés de nos frères et sœurs Amazighs de Libye dans leur lutte en faveur de leurs droits légitimes et vous présente ses meilleurs pour Yennayer.

Je vous remercie pour votre attention,
Tanemmirt,

Yasmina Oubouzar,
Porte-parole du MAK à l'étranger
Tripoli, amenzu n Yennayer 2963 (12 janvier 2013)

tripoli,_yennayer_2963.pdf Tripoli, Yennayer 2963.pdf  (51.02 Ko)





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche