Tribune de Ferhat Mehenni dans le quotidien Le Monde sur l'assassinat d'Hervé Gourdel

01/10/2014 - 16:12

PARIS (SIWEL) — Une contribution de Ferhat Mehenni sur l'affaire Gourdel est publiée dans l'édItion du 02 octobre 2014 du journal français Le Monde qui paraît à Paris en début d'après-midi et distribué en province le matin suivant, La tribune est publiée sous le titre « la Kabylie est une terre de résistance à l’islamisme ».


Ferhat Mehenni lors du rassemblement du Trocadéro le 27 Septembre 2014
Ferhat Mehenni lors du rassemblement du Trocadéro le 27 Septembre 2014
Le Président du Gouvernement Provisoire Kabyle en exil revient dans cette tribune sur l'indignation des kabyles par cet assassinat : « Les kabyle sont horrifiés et révoltés. Ils sont choqués par le sort tragique réservé à ce malheureux et sont particulièrement en colère du fait que cet ignoble crime ait été commis sur leur territoire. Ils s'en sentent salis ! », écrit-il.

Il a ensuite abordé l'origine du terrorisme en Kabylie, qu'il explique par une implication directe du régime algérien car « la fin du terrorisme posait problème » pour ce dernier. Il ajoute : « Le terrorisme islamiste n'a été transféré en Kabylie qu'à partir de 1997, lorsque le pouvoir algérien conclut un accord de paix avec l'Armée islamique du salut (AIS) »

Pour Ferhat Mehenni, l'Etat algérien et son armée ne sont dignes d'aucune confiance et « seule une Kabylie indépendante est en mesure de garantir sur son territoire, voire au-delà, la sécurité des personnes et des biens dont le voisinage occidental a tant besoin » conclut-il.

Lire sur lemonde.fr

zp/myd,
SIWEL 011612 OCT 14




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu