Touaregs du MNLA : La propagande française et les basses manoeuvres algériennes ont bien fonctionné

18/01/2016 - 17:21

OUAGADOUGOU (SIWEL) — Résultat d'une propagande savamment orchestrée par la presse occidentale, en particulier la presse française, les Touaregs sont désormais assimilés aux terroristes islamistes. En parallèle, les basses manœuvres de l'Etat algérien s'activaient, dés le début du conflit entre les touaregs et l'Etat du Mali, à présenter le groupe terroriste Ansar Dine, comme étant le représentant légitime du peuple Touareg.

Après avoir fait avaler mille et une couleuvres au Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), amenant peu à peu ses dirigeant à se compromettre avec les groupes terroristes qui leur ont été imposé par l'axe Paris-Alger, la propagande véhiculée par l'AFP, et l'ensemble de la presse franco-algérienne, porte désormais ses fruits.

En effet, à la suite de l'attentat islamsite de Ouagadougou, revendiqué par l'AQMI, c'est un des dirigeants du MNLA, en l’occurrence Mossa Ag Attaher, qui a été "entendu" dans le cadre de cette attaque terroriste...


Le vaillant peuple de l'Azawad, garant de la poursuite de l'idéal de liberté pour lequel il a tant souffert. Ici manifestation contre le "papier d'Alger" qui a été finalement signé et pour le résultat que l'on connait (PH/DR)
Le vaillant peuple de l'Azawad, garant de la poursuite de l'idéal de liberté pour lequel il a tant souffert. Ici manifestation contre le "papier d'Alger" qui a été finalement signé et pour le résultat que l'on connait (PH/DR)
Après les attaques terroristes commis par l'AQMI à Ouagadougou vendredi dernier en faisant 29 morts, samedi matin la gendarmerie burkinabé a arrêté et longuement « entendu » Mossa Ag Attaher, porte-parole du MNLA, dans le cadre de l’enquête ayant suivi cet acte terroriste,

Contacté par Siwel, Mossa Ag Attaher, raconte avoir été interpellé à 8 h du matin à son domicile par des gendarmes lourdement armés. Il n’a été relâché qu’à 23h après plusieurs interrogatoires portant tous sur le même sujet : «y-a-t-il des liens entre le MNLA et des groupes islamistes susceptible de commettre des actes terroristes »

Aboutissement d’un amalgame résultant de la propagande franco-algérienne visant à assimiler les Touaregs aux terroristes, Mossa Ag Attaher a été embarqué comme un présumé terroriste islamiste. La propagande de l’AFP et de la presse française a fini par porter ses fruits.

En effet, passant allègrement de l’appellation « Groupes Rebelles » à « Groupes terroristes » pour parler un coup du groupe terroriste Ansar Dine, un coup du MNLA, la propagande qui a fait rage durant plus de 3 ans a parfaitement fonctionné, d’autant que le Groupe Ansar Dine a longtemps été présenté, et dès le début, comme étant « Le » représentant légitime des Touaregs, tout en minimisant et en excluant le MNLA de toute légitimité, avant de l’amener peu à peu, à coup de fausse promesses, à se compromettre avec Ansar Dine, puis avec le HCUA (qui n’est autre que le recyclage de Ansar Dine).

Ainsi de fil en aiguille, et au grand damne de la population qui avait tout misé sur le MNLA, le Mouvement Touareg a été pris au piège et amené à renoncer à ses idéaux les uns après les autres. Victime d’une propagande qu’ils auraient dû voir venir, et que certains au sein même du MNLA ont vu venir mais qu’ils n’ont pas pu déjouer face à la puissance dévastatrice de l’Axe paris-Alger.

C’est «une dizaine de gendarmes, lourdement armés et équipés de gilets pare-balles qui se sont présentés à mon domicile comme s’ils opéraient une intervention anti-terroriste» précise Mossa Ag Attaher. Embarqué sans aucune autre explication que d’avoir « reçu l'ordre de l’emmener à la gendarmerie »; questionné sans cesse par des personnes différentes, le porte-parole du MNLA a eu à répondre plusieurs fois dans la journée sur des informations qui pourraient être « en sa possession » sur des éventuelles « menace terroristes imminente au Burkina Faso »… explique la victime de ce grave amalgame. Le comble de cet interrogatoire quand on connait le lourd tribu du MNLA face au terrorisme islamiste, c’est que Mossa Ag Attaher a été questionné sur les « liens du MNLA avec ceux qui opèrent et qui menacent le Burkina aujourd’hui».

Mossa Ag Attahera raconte son « interrogatoire » en des termes qui se bornaient au final à trois questions essentielles qui revenaient sans cesse et que le Porte-parole du MNLA résume en ces termes : « Ils m'ont dit : en tant que haut responsable du MNLA, avez-vous des informations d'une menace imminente sur le Burkina Faso ? Avouez-vous des liens avec des personnes capables de mener de telles actions? Et enfin, qu'est-ce que le MNLA peut apporter pour le Burkina Faso dans la lutte contre le terrorisme ? »…

En d'autres termes, la propagande franco-algérienne a eu pour but de faire des Touaregs soit des "auxiliaires de la lutte contre le terrorisme", toujours à leurs dépends, soit d'être carrément assimilés à des terroristes tout en étant les principales victimes de ce même terrorisme. Parce que, il faut bien le préciser, à ce jour, les seules et uniques victimes des groupes islamistes dans l'Azawad, sont exclusivement les membres du MNLA. Les unités du HCUA n'ont jamais fait l'objet d'une attaque islamiste terroriste, et pour cause, le cordon ombilical avec Ansar Dine n'a jamais été coupé. Par ailleurs le HCUA n'a jamais consenti à prêter main forte au MNLA pour combattre l'Aqmi ou le MUJAO... Il n'a jamais non plus été sollicité par les troupes françaises de Serval ou de Barkhane. Et au final, la question reste pleine et entière : A quoi sert le HCUA ?

Et petite question subsidiaire : A quoi peut bien servir la CMA si ce n'est à discréditer le MNLA et en faire par la même occasion la vitrine de ses propres bourreaux ?

Il reste au MNLA , qui malgré toutes les déceptions garde un certain capital sympathie, de cesser d'accepter le rôle dégradant de la victime consentante...

zp,
SIWEL 181721 JAN 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche