Tizi-Ouzou: pris dans les embouteillages, un homme de 85 ans succombe avant son admission à l’hôpital

13/07/2011 - 03:00

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Le mouvement de contestation des transporteurs privés a fait, au moins, un mort et causé plusieurs dizaines de cas de malaises parmi les usagers de la route restés bloqués pendant plusieurs heures dans les interminables embouteillages.


Opération « escargot » des transporteurs de Tizi-Ouzou
Opération « escargot » des transporteurs de Tizi-Ouzou
Hameg Saïd, âgé de 85 ans, n’a pu être admis à temps à l’hôpital Nedir de Tizi-Ouzou. Evacué tôt dans la matinée d’avant-hier, par son fils depuis son village à Tirmitine, 10 km au sud de Tizi- Ouzou, l'homme a succombé dans la voiture bloquée entre la ville de Draâ-Ben-Khedda et l’entrée ouest de Tizi-Ouzou relate le fils du défunt. Celui-ci a déclaré son intention de déposer plainte contre X.

Un deuxième décès, non encore confirmé, serait également enregistré au niveau de l’entrée ouest de la ville, du côté de Boukhalfa. Il s’agit d’un nouveau-né d’à peine 20 jours qui aurait suffoqué sous l’effet de la chaleur caniculaire, à l’intérieur de la voiture de ses parents qui serait dépourvue de climatisation.

Si aucune admission de ce nourrisson n'est enregistré au CHU de Tizi Ouzou, une source hospitalière a, néanmoins, confirmé que le nourrisson aurait été évacué vers une clinique périphérique.

uz
SIWEL 13 0300 JUIL 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu