Tizi-Ouzou : les lycéens refusent de reprendre les cours malgré l'appel des parents d’élèves

31/01/2011 - 11:32

TIZI-OUZOU (SIWEL) — La fédération des associations des parents d’élèves de la wilaya de Tizi-Ouzou vient a rendu public un communiqué suite à la série de grèves des lycéens qui touche cette wilaya. Elle appelle les lycéens à reprendre les cours tout en leur assurant le soutien pour leurs revendications.


Les lycéens de Kabylie ne décolèrent toujours pas
Les lycéens de Kabylie ne décolèrent toujours pas
Il apparait opportun pour les parents d’élèves, de « prendre en charge les revendications légitimes des élèves jusqu’à leurs satisfactions ».

« C’est ainsi que nous prenons acte du communiqué de 17 janvier 2011 émanant du cabinet du ministre, portant les mesures envisagées pour la réussite de la session BAC 2011. Cependant, nous demandons au ministre de confirmer la date du 12 mai 2011 pour la fixation du seuil devant servir de référence pour les épreuves du BAC 2011 », écrivent les parents d’élèves, tout en rassurant leurs enfants sur les autres points soulevés à la tutelle, tels que, les leçons donnés par polycops, rythme des cours (accélération des cours) et organisation de cours de soutien et de consolidation.

« Le directeur de l’éducation de la wilaya de Tizi-Ouzou a instruit l’ensemble des chefs d’établissements pour veiller à la stricte application de la note N° 51/001/2011 du 26.01.2011 », rassurent-ils.

La fédération des associations de parents d’élèves s’engage à suivre « de très prés toutes les doléances et invite les élèves à reprendre les cours.

Les lycéens réclament l’allégement du programme et revoir la date fixée pour l’arrêt des cours, prévue à moins de 15 jours des examens. Un mouvement de grève qui s’est poursuivi hier dimanche à travers plusieurs localités de la wilaya.

Les lycéens toujours dans la rue

Malgré l’appel à reprendre les cours, lancé par la fédération des associations des parents d’élèves de la wilaya de Tizi-Ouzou; les lycéens, pour la plupart des élèves en classe terminale, de la région d’Azazga, notamment dans la commune d’Yakouren, étaient encore hier dans la rue.

Comme attendu et suivant toujours leurs revendications, les élèves réclament l’allègement du programme et la révision la décision du ministère de l’éducation de fixer l’arrêt des cours attendue à moins de 15 jours des examens de fin d’année.

Hier encore, au chef lieu de la wilaya, les élèves de plusieurs lycées ont investi la rue en signe de protestation. Par ailleurs, Siwel apprend d’une source locale, qu’un jeune élève du CEM d’Yakouren, souffrant mentalement, a tenté de se suicider jeudi dernier, à l’intérieur même de l’établissement scolaire.

ll
SIWEL 311200 JAN 11



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu