SIWEL | Agence kabyle d'information

Tizi Ouzou: le rassemblement pour la liberté de conscience a eu lieu ce matin

03/07/2014 - 14:46

TIZI WEZZU (SIWEL) - A l’appel du collectif "Yal Yiwen i Yiman-is" [Chacun pour soi] , le rassemblement pour la liberté de conscience a eu lieu aujourd’hui , 3 juillet, à 11h à la place Matoub Lounes de Tizi Ouzou. A travers cette action, les participants ont dénoncé la persécution des non jeûneurs pendant le mois de ramadhan et défendu le droit à la différence comme l’un des droits élémentaires des droits de l’homme.


A 11h00, ce matin, quelques dizaines de citoyennes et de citoyens ont répondu présents au rendez-vous. Malgré la présence de quelques voyous envoyés par les services pour perturber le bon déroulement du rassemblement, l’action s’est déroulée dans le calme.

En gens civilisés et avertis, les participants ont pris de la hauteur et n’ont pas répondu aux provocations et aux insultes des égarés manipulés et sous-traités par le régime raciste d’Alger pour porter atteinte au caractère laïque de la société kabyle.

Sur place, en dehors des militants du MAK, les autres organisations politiques kabyles qui ont contracté des alliances contre nature avec les islamo-terroristes du FIS et du MSP, ont brillé par leur absence.

Bouaziz Ait Chebib, Samia Talbi, Hachim Mohand Ouamer, Hocine Azem, Gherab Abdellah, se sont succédés pour rappeler la nécessité de défendre la laïcité, la liberté de conscience et la liberté de culte comme condition sine-qua-non pour le développement d’une société : Une société qui ne respecte pas ces liberté fondamentales est condamnée à la régression », ont-ils martelé.

Pour les intervenants, l’Etat algérien est un Etat islamique qui incarne l’échec, l’intolérance, et la régression sous toutes ses formes. Ils ont clamé : « La Kabylie n’a pas d’autre choix que de disposer d’elle-même ».

Il est à signaler que les pseudo-chaines de tv arabophones : El Bilad, Echourouq, Ennahar ont été empêchées par les participant de filmer l’événement. « Les tv anti-kabyles ne sont pas les bienvenues chez les kabyles » a déclaré un des participants.

A midi, la foule s’est dispersée dans le calme et la sérénité.

Pour rappel, le rassemblement a été dédié à Katia Bengana, une lycéenne kabyle de 17 ans, assassinée par les terroristes islamistes algériens, pour avoir refusé de porter le voile.

cdb/wbw
SIWEL 031446 JUIL 14




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu