Tizi-Ouzou : le FFS célèbre l'anniversaire de sa création

29/09/2012 - 17:38

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Le premier secrétaire du FFS Ali Laskri était hier l’hôte de la wilaya de Tizi-Ouzou. Intervenant à l’occasion de la célébration du 49ème anniversaire de la création du FFS, proclamé un certain 29 septembre 1963, Ali Laskri, a d’emblé estimé que les « les 460 martyrs de 1963 doivent êtres reconnus comme martyrs par la loi avant l’année prochaine, soit avant le cinquantenaire du FFS ».


Lors de cette rencontre tenue à la grande salle de la maison de la culture de Tizi-Ouzou, le
Le numéro deux du FFS, s’est étalé au début de son discours à rendre un vibrant hommage à ces martyrs d’après guerre. « Nous allons essayer par tous les moyens à arracher nos revendications concernant le dossier des anciens de 1963 », a-t-il dit.

Aux yeux d’Ali Laskri, il n’est pas fortuit que le pouvoir a choisi la date du 29 septembre pour organiser un référendum sur la charte. Nos dirigeants veulent effacer cette symbolique. Revenant sur la réconciliation nationale, l’orateur estimera qu’il ne peut y avoir de réconciliation nationale sans justice.

Revenant sur la politique national, le deuxième homme du FFS pointera du doigt la politique du nouveau premier ministre lequel est, selon Laskri, n’a aucun projet. Son projet ne contient aucun objectif. Il faut s’inscrire dans le cadre d’un développement durable, ce que le pouvoir algérien ne peut pas faire sans la démocratisation du pays et celle-ci n’est possible qu’avec le transfère des pouvoirs de décision aux collectivités locales ».

Par ailleurs, à la fin de la rencontre, les militants et les sympathisants du FFS présents au meeting d’Ali Laskri se sont dirigés au cimetière M’Douha de la ville de Tizi Ouzou pour y déposer une gerbe de fleurs à la mémoire des martyrs de 63.


tt
Siwel 291638 SEP12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu