Tizi-Ouzou : des milliers d’étudiants dans la rue

01/02/2011 - 15:40

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Des milliers d’étudiants ont investi ce matin, mardi, les principales rues de la ville des Genêts à l’appel de la Coordination locale des étudiants de l’université de Tizi-Ouzou.


Marche de la CLE à Tizi-Ouzou (Ph. A. Djoudi SIWEL)
Marche de la CLE à Tizi-Ouzou (Ph. A. Djoudi SIWEL)
Ils étaient ce matin, des milliers d’étudiants kabyles de l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou à descendre dans la rue pour dénoncer « le marasme qui sévit à l’université », et crier leur colère contre « le système totalitaire », exigeant « plus de liberté, de justice sociale et de démocratie ».

La marche s’est ébranlée du portail principal du campus de Hasnaoua aux environs de 10 h 30, pour rejoindre, une heure après, le siège de la wilaya, en empruntant les principales artères de la ville.

Des slogans hostiles au pouvoir algérien ont été scandés par les milliers d’étudiants (5 000 selon la police, 10 000 selon les organisateurs). Les étudiants qui ont répondu à l’appel de la CLE (Coordination locale des étudiants), ont brandi des banderoles sur lesquelles on pouvait lire « pour l’ouverture du champ politique et médiatique », « halte à la corruption », « pour la réouverture de poste graduation et du CAPA », « pour une véritable université à Tizi-Ouzou », « Tamazight langue officielle », « pour les libertés démocratiques ». Ils ont scandé des slogans hostiles au pouvoir tels que « pouvoir assassin », « Bouteflika, Ouyahia houkouma irhabya », « système dégage ! », « Bouteflika dégage ! », « El Hadi dégage ! », « vive la Kabylie ».

Des étudiants ont déclaré à Siwel, au cours de la marche, qu’ils dénoncent « les tentatives de récupération politique de la marche des étudiants ». Le drapeau tunisien était également présent aux côtés des emblèmes kabyle et algérien. Les manifestants ont brandi le drapeau en signe de « solidarité avec le peuple tunisien ». Pour un membre de la Coordination locale des étudiants, il s’agit d’une « initiative des étudiants qui ne doit en aucune manière être récupérée. Nous avons invité la société civile à s’impliquer, à participer à la marche pour lancer une dynamique pour le changement ».

La procession humaine marquera des haltes au niveau des portails de la Maison de la culture, du siège APW et celui de la wilaya. Un organisateur fera la lecture de la déclaration de la CLE dans laquelle ils ont dénoncé « le blocage du développement de la région de Kabylie, les agressions et les kidnappings » et condamnent « l’attitude du pouvoir qui répond aux Algériens par l’intimidation, les menaces, la matraque et les balles » en soulignant le soutien de la communauté estudiantine kabyle au « peuple tunisien qui lutte héroïquement contre la dictature de Ben Ali ». À la fin de la marche, la foule s’est dispersée dans le calme.

TK
SIWEL 11539FEV11

Tizi-Ouzou : des milliers d’étudiants dans la rue

Tizi-Ouzou : des milliers d’étudiants dans la rue

Tizi-Ouzou : des milliers d’étudiants dans la rue

CLE, Tizi-Ouzou, Marche, Coordination locale des étudiants de l’université de Tizi-Ouzou,Tamazight langue officielle, Hasnaoua, Bouteflika, Ouyahia, Dictature, Démocratie, Siwel,
CLE, Tizi-Ouzou, Marche, Coordination locale des étudiants de l’université de Tizi-Ouzou,Tamazight langue officielle, Hasnaoua, Bouteflika, Ouyahia, Dictature, Démocratie, Siwel,



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche