Tizi-Ouzou : carences dans le transport scolaire, les citoyens montent au créneau

10/10/2012 - 13:15

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Plusieurs localités à Tizi-Ouzou souffrent du manque de moyens de transports scolaire. Ainsi, les citoyens ont procédé, dans plusieurs communes, à la fermeture des sièges des APC, en signe de dénonciation de cet état de fait.


Le siège de l’APC de M’Kira, 60 km au sud de Tizi Ouzou, a été fermé hier par des centaines de lycéens de cette commune qui réclament le transport scolaire. Ils sont scolarisés au niveau du lycée de Drâa El Mizane, une commune voisine.

Ils déboursent chaque jour 60 DA dans le transport privé qui reste l’unique solution. « Le problème perdure depuis plusieurs années. Il est temps de prendre en charge le problème et permettre aux élèves d’aller le plus normalement à l’école. Nos enfants sont contraints de se lever à 6h00 du matin pour prendre des fourgons privés », souligne un parent d’élève.

La commune de M’kira ne dispose que d’un seul bus scolaire, pour l’ensemble des villages, relève-t-on. Ce n’est pas la seule commune de la wilaya de Tizi-Ouzou qui est touchée par cette carence en matière de transport scolaire.

Aux Ouadhias, les élèves d’Agouni Geghrane recourent eux aussi au transport privé. Même cas au village Attouche et Tazrart, dans la commune de Makouda. Les élèves de ces deux villages ont observé il y a quelques jours un mouvement de protestation afin de dénoncer le même problème.

tt/aai
SIWEL 101315 OCT12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu