Tizi-Ouzou : 5.000 personnes répondent à l'appel du MAK

12/01/2011 - 13:57

TIZI OUZOU (SIWEL) - Cinq mille personnes ont répondu mercredi à l'appel à la marche lancé par le Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie (MAK).


Tizi-Ouzou : 5.000 personnes répondent à l'appel du MAK
La procession humaine constituée de personnes de tout âge a descendu dans les rues de Tizi-Ouzou pour réclamer le statut de "large autonomie" en faveur de la région de Kabylie. Cette marche est organisée pour commémorer le nouvel An berbère 2961 qui coïncide avec le 12 janvier du calendrier grégorien.

Aux cris de "Kabylie autonome" et autres slogans hostiles au pouvoir algérien, les manifestants entendaient dénoncer la répression du régime d'Alger contre les Kabyles ainsi que le "sabotage" économique et "l'encouragement du terrorisme islamiste et de la délinquance" qui sévissent dans cette région.
"Nous tenons à déclarer que les dossiers des 127 martyrs tombés par les balles assassines du pouvoir algérien sont ficelés et seront adressés incessamment aux instances internationales", déclarait sous les applaudissements un membre du MAK à la fin de la marche qui a débuté de l'université de Tizi-Ouzou en arrivant à l'ancienne mairie au centre-ville.

Les différents intervenants ont aussi réitéré l'exigence de doter la Kabylie d'un statut spécifique pour que sa population puisse jouir de ses droits politiques, socio-économiques et culturels.

Cette marche a été qualifié par ailleurs de "franc succès" par un autre membre du MAK qui précise que le MAK n'avait appelé à cette manifestation que deux jours avant la date. "Nous sommes très satisfaits car aucun affichage ni moyen n'a été déployé pour appeler le peuple kabyle à manifester", déclarait-il, en précisant que le mouvement autonomiste demeure "le seul à mobiliser dans une Kabylie en proie à la normalisation".

Le Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie (MAK) est né aux plus forts événements du printemps noir 2001 qui ont ensanglanté la région de Kabylie avant de tenir son premier congrès constitutif en août 2007 par Ferhat Mehenni.
Le MAK est présidé aujourd'hui par Mohand Larvi-Taïv, enseignant à l'université de Tizi-Ouzou après que son fondateur M. Mehenni ait proclamé à partir de Paris (France) la naissance du Gouvernement provisoire kabyle, le 1er juin 2010.

Tizi-Ouzou : 5.000 personnes répondent à l'appel du MAK

Tizi-Ouzou : 5.000 personnes répondent à l'appel du MAK



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu