Tizi Gheniff : excédés par l'inertie des autorités locales, les citoyens ferment le siège de la daïra

28/01/2013 - 18:36

TIZI GHENIF (SIWEL) — Hier, les citoyens d'Ameddah ont fermé le siège de leur daïra. Ce n’est pas la première fois que les citoyens de cette localité kabyle procèdent à la fermeture du siège de la daïra de Tizi-Gheniff pour protester contre l’abandon des pouvoirs publics et l’inertie absolue des autorités locales face à leurs problèmes quotidiens. Ils ont décidés de "déranger" à nouveau la tranquilité de leurs élus en leur fermant le siège de la daïra.


Fatigués des promesses jamais tenues des autorités locales, les citoyens d'Ameddah ont décidé de perturber la quiétude du non fonctionnement des pouvoirs locaux et de perturber autant que faire se peut la tranquilité de l'inaction des responsables de leur localités puisque de toute façon leurs problèmes quotidiens ne sont pas pris en charge et qu'ils ne cessent d'augmenter au fil des ans et des éléctions:

Les routes sont impraticables,
Il n’y a pas de raccordement au réseau de gaz naturel,
Il n’y a pas d’extension du réseau d’assainissement,
Il ya une aire de jeu mais elle est à l’abandon total
Il ya une un foyer de jeunes mais il est sans équipements,
Il n’y a pas de transport scolaire adéquat,
Il n’y a pas de cantine scolaire pour l’école primaire du village ni pour celle du collège (les enfants prennent avec eux des sandwichs
Il n’y a pas de prise en charge des familles touchées par les intempéries.

Les villageois qui n’en peuvent plus de l’abandon des pouvoirs publics dénoncent les autorités locales qui ne cessent de se faire élire et réélire sans apporter aucun bénéfice à leurs administrés qui les ont pourtant élus.

eel,
SIWEL 281836 JAN 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu