Tigzirt :Le fils du Chef de Daïra agressé et poignardé par ses amis intimes

27/06/2013 - 16:44

TIGZIRT (SIWEL) — La Kabylie est la seule région de l’Algérie profonde qui est politiquement et depuis les temps les plus reculés livrée à la maffia politico financière, au banditisme, et au terrorisme politiques du clan d’Oujda, en vue de disloquer, de ruiner, et ainsi de semer de la terreur au sein de la société kabyle, dont la civilisation dépasse de loin l’apogée. Orgueilleux, le pouvoir algérien veut étouffer à tout prix la Kabylie et la transformer en véritable lieu de débauche. Le pouvoir devra revoir sa stratégie et il finira par se rompre et donner raison au peuple kabyle. L’avenir le déterminera. Qui vivra verra, le peuple kabyle triomphera et recouvrera sa souveraineté occultée par ces obscurantistes. Le temps a fini par nous faire comprendre que l’Algérie est une vraie industrie de maffia adepte du banditisme et en particulier de terrorisme politiques en cette terre bénie de Kabylie.


Tigzirt :Le fils du Chef de Daïra agressé et poignardé par ses amis intimes
Contribution

Insolite ! Le fils du chef de daïra de Tigzirt sur mer, une localité sise à une quarantaine de km au nord est du chef lieu de wilaya, a fait l’objet d’agression, il y a quelques jours, par ses amis intimes. La scène s’est déroulée en catimini sur le chemin communal menant à l’est de Tigzirt, en direction de Cheurfa, le village des saints marabouts. Selon les éléments que nous avons recueillis, le fils du chef de daïra était accompagné par ses amis. Ils se dirigeaient vers Tizi Ouzou en quête d’un lieu de débauche où satisfaire leurs désirs sexuels. En route, et lors d’échanges de propos injurieux, ils se sont mis en bagarre. « M. MESRANE essayait de jouer les troubles fêtes et de faire des farces à ses amis. Aussitôt, ils se mirent en querelle. » nous dira un citoyen à ce sujet. Le groupe d’amis était en état d’ivresse, de même que le fils de Pinochet (Chef de daira) était ivre et avait même consommé des psychotropes.

Le fait est gravissime, comment le fils d’un représentant, plutôt d’un commis, de l’Etat se comporte en voyou et ne fréquente que des milieux de débauche. Il n’a aucun pouvoir et il est roi devant la jeuneuse Tigzirtoise. Tout le monde recherche sa compagnie pour la simple raison que son père est chef de daïra, avec tout ce que cela implique comme avantages. On trouve toujours des fils de représentants des pouvoirs sanguinaires Aalgériens qui sont derrière toutes les affaires perpétrées en Kabylie...Incroyable ! Et pourtant, je n’ai jamais trouvé un enfant d’un commis d’état jugé ni condamné pour de pareils actes. Qui paye à chaque fois, ce sont le démunis, autrement dits fils de paysans, les enfants du peuple kabyle.

« Mes frères kabyles, vous n’avez qu’à vous réveiller de tout ce que vous subissiez de ce à quoi vous assistez avec pareilles scènes de honte et de déshonneur. » tonnera un autre citoyen d’Iflissen. Comme par hasard, les auteurs de cet acte ignoble ont été immédiatement interpelés par les services de sécurité pour interrogatoire et enquête afin de déterminer les circonstances qui ont dégénéré entre le groupe d’amis ; en revanche, les kidnappings et les affaires de droit commun touchant les citoyens lambda sont tout de suite classées « sans suite ».

nb,
SIWEL 271644 JUIN 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu