Tifra: Brahim Tirache, un jeune homme de 39 ans, retrouvé assassiné

17/06/2014 - 00:22

TIFRA (SIWEL) - Brahim Tirache, jeune homme de 39 ans, issu de la localité de Tifra (Vgayet), a été retrouvé, aujourd'hui en fin d’après-midi, assassiné par plusieurs coups de couteau. Sa famille, la commune de Tifra et le MAK sont sous le choc.


Brahim Tirache gentil, sérieux, serviable, honnête et bien élevé, avec un comportement exemplaire, conforme aux valeurs et aux règles du code d'honneur kabyle, le nnif kabyle, est retrouvé mort assassiné non loin de son lieu de travail (PH/DR)
Brahim Tirache gentil, sérieux, serviable, honnête et bien élevé, avec un comportement exemplaire, conforme aux valeurs et aux règles du code d'honneur kabyle, le nnif kabyle, est retrouvé mort assassiné non loin de son lieu de travail (PH/DR)
Selon sa famille, Brahim a reçu des menaces de mort et d’enlèvement par le biais du réseau social Facebook. Il est sorti dans la matinée d'aujourd'hui en étant certain de faire l’objet d’un enlèvement ou d’un assassinat. Inquiète, sa famille a essayé en vain de le joindre au téléphone vers 10 h. Son frère s’est ensuite déplacé à la salle de soin où il travaille seul mais il a trouvé que tout était fermé. Des recherches ont été entamées immédiatement et ce n’est qu’en fin d’après midi, aux environs de 18 h, qu’il a été retrouvé par des citoyens dans une forêt pas loin de son lieu de travail. Sa famille, la commune de Tifra et le MAK sont sous le choc.

Contacté par siwel, le secrétaire général du MAK, Farid Djennadi, déclare : « Brahim Tirache, infirmier de profession, est connu comme étant quelqu’un de gentil, sérieux, serviable, honnête et bien élevé, avec un comportement exemplaire, conforme aux valeurs et aux règles du code d'honneur kabyle, le nnif kabyle. Il est aussi connu comme étant un fervent défenseur des thèses du MAK qu'il défendait avec beaucoup d'espoir pour un avenir meilleur pour la Kabylie.

Dans l'attente d'une enquête plus approfondie sur les circonstances de son meurtre, en ces circonstances douloureuses, la direction et le collectif des militants du MAK présentent à sa famille leur plus sincère condoléances et condamnent avec force cet assassinat ignoble qui endeuille une fois de plus une famille kabyle et qui prive la Kabylie que Brahim aimait, des meilleurs de ses enfants ».

cdb,
SIWEL 170022 JUIN 14




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu