Thomas Quintana, membre-fondateur du CMA condamne la répression des manifestants en Kabylie.

26/04/2013 - 23:04

ILES CANARIES (SIWEL) — "Une fois de plus les autorités algériennes ont eu recourt à la répression contre les militants amazighs en les soumettant à des interrogatoires et en refusant au président du Congrès mondial Amazigh, Fathi NKhlifa, l'entrée en Algérie, tandis que son adjoint, Khalid Zerrari disparait entre les mains de la police" a dénoncé l'amazigh canarien Thomas Quintana, membre fondateur du Congrès mondial amazigh.


Drapeau des Amazigh des îles Canaries. (PH/DR)
Drapeau des Amazigh des îles Canaries. (PH/DR)
Le 20 Avril, à l'occasion du 33 anniversaire du Printemps amazigh qui se déroulait tranquillement qui réclamait "la liberté pour le peuple kabyle" ont été arrêtés les membres du mouvement autonome en Kabylie (MAK) et dont le leader Ferhat Mehenni est en exil, des membres du Conseil fédéral comme Mustafa Felfoud, Belkacem Lounes et Rabah Issadi Lounis ont été arrêtés. Khalid Zerrari, professeur et militant infatigable, a été détenu en Algérie, en lieu inconnu, l'empêchant de retourner au Maroc et a été empêché d'entrer en communication avec sa famille ou l'ambassade.

Thomas Quintana Secrétaire général de FREPIC-AWANYAK, vice-président de l'Alliance internationale Tamazgha (AIT), et membre fondateur du Congrès mondial amazigh, CMA
Thomas Quintana Secrétaire général de FREPIC-AWANYAK, vice-président de l'Alliance internationale Tamazgha (AIT), et membre fondateur du Congrès mondial amazigh, CMA
Ce sont des moments tristes pour l'Algérie, le berceau de la revendication culturelle éclairé par Mouloud Mammeri, héros du «Printemps amazigh». Aujourd'hui, son gouvernement, punit les Imazighen de l'Azawad, de Kabylie et du Maroc et met en détention les victimes de la répression.

Ces actions honteuses des autorités algériennes sont une autre expression de l'intransigeance de l'arabisme anachronique qui cherche à perpétuer son identité et à créer l'uniformité culturelle en utilisant les mêmes armes que les colonisateurs. Peut-être, parce que, aujourd'hui, conscients des effets du printemps, en partie arabophone et non arabe, ils réalisent qu'il leur faut mettre les barbes à tremper devant l'avancée inexorable de l'amazighité révélée comme un élément important de toutes les transformations démocratiques survenus dans le Tamazgha.

Thomas Quintana
Secrétaire général de FREPIC-AWANYAK, vice-président de l'Alliance internationale Tamazgha (AIT), et membre fondateur du Congrès mondial amazigh, CMA

SIWEL 262304 AVR 13

En pièce jointe, la déclaration en espagnol

comunicado_detenciones_y_represiOn_argelia_miembros_del_cma__autoguardado_.docx COMUNICADO DETENCIONES Y REPRESIÓN ARGELIA MIEMBROS DEL CMA (Autoguardado).docx  (73.79 Ko)





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu