Terrorisme / Nouvel « émir » de l’AQMI dans le Sahel : Encore un algérien du GIA, GSPC

25/03/2013 - 15:04

ALGER (SIWEL) — C’est encore un algérien issu de la nébuleuse islamiste du Front islamique du salut (FIS) et de ses organisations terroristes, GIA, GSPC (dont certains sont aujourd’hui les «repentis» de Bouteflika) qui succède au chef terroriste de l’AQMI dans la zone sahélo-Sahélienne, Abou Zeïd, lui aussi algérien. C’est la chaine de télévision algérienne arabophone «Ennahar» qui en a fait l’annonce selon des sources non précisée mais néanmoins confirmée par l’agence Nouakchott, régulièrement alimentée en information par les milieux islamo-terroristes. Selon cette chaine algérienne, Djamel Okacha dont le nom de guerre est Abou El Hammam a été désigné par l’organisation terroriste de l’AQMI pour succéder à l'un de ses principaux chefs, éliminé en février dernier par des unités militaires tchadienne, engagées aux cotés de l’opération Serval au Nord-Mali.


L'algérien Yahia Abou El Hammam, de son vrai nom Djamel Okacha, nouvel émir de l'AQMI de la zone Sahélo-Sahélienne. Ancien du GIA (branche armée du FIS), transformé en GSPC avant de devenir AQMI.(PH/DR)
L'algérien Yahia Abou El Hammam, de son vrai nom Djamel Okacha, nouvel émir de l'AQMI de la zone Sahélo-Sahélienne. Ancien du GIA (branche armée du FIS), transformé en GSPC avant de devenir AQMI.(PH/DR)
L'Algérien Djamel Okacha a été désigné par l’AQMI pour succéder à un autre algérien Abdelhamid Abou Zeïd, l'un des principaux chefs de l’organisation terroriste opérant dans le Sahel. L’information a été rapportée ce dimanche par la chaîne de télévision arabophone algérienne « Ennahar TV », une expansion du journal algérien « Ennahar », à forte orientation idéologique arabo-islamique. D'après cette télévision, Djamel Okacha, cet algérien âgé de 34 ans, a été désigné « il y a quelques jours » comme successeur à Abdelhamid Abou Zeid mais « il doit encore être confirmé dans ses fonctions lors d'une réunion de la direction d'AQMI ».

Né en 1978 à Reghaïa, près d'Alger, Djamel Okacha est un terroriste de la décennie noire en Algérie emprisonné en 1995 en Algérie. On ignore comment il a été libéré pour rejoindre à nouveau les maquis islamistes en Algérie. Selon la télévisons « Ennahar », ce terroriste a sévi dans la région de Tizi-Ouzou, en Kabylie.

Il aurait fait ses premières armes dans sa région natale avant de migrer, au cours des années 2000, vers le grand sud saharien. Il devient alors le bras de droit de Mokhtar Belmokhtar et prend avec lui le contrôle des routes de contrebande, par lesquels transitent tous les trafics : cigarettes, produits manufacturés, armes, drogue... en sus des activités très lucratives de l’enlèvement d’otages occidentaux monnayant rançon pour leur libération. Okacha, le nouvel émir d’AQMI, aurait rejoint le Nord-Mali en 2004 et aurait participé au commando qui a attaqué une caserne militaire mauritanienne en 2005. Il serait également impliqué dans l'assassinat d’un humanitaire américain, Christopher Leggett exécuté en juin 2009 devant le siège l'organisation caritative qu'il dirigeait dans un ancien quartier de Nouakchott.

zp avec agences,
SIWEL 251504 MARS 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu