Terrorisme : La justice condamne des terroristes par contumace

29/11/2013 - 14:56

TIZI-WEZU (SIWEL) — Un groupe terroriste qui active dans la région d’Azeffoun et de ses environs a été condamné par contumace, jeudi soir, à la peine capitale par le tribunal criminel près la Cour de Tizi-Wezu.


Des terroristes islamistes algériens. Ici au centre,Abdelkader Belhadj, le fils du chef terroriste Ali Belhadj (PH/DR)
Des terroristes islamistes algériens. Ici au centre,Abdelkader Belhadj, le fils du chef terroriste Ali Belhadj (PH/DR)
Les 20 terroristes jugés dans le cadre de cette affaire sont poursuivis pour les chefs d’accusation de constitution d’un groupe terroriste armé, possession et utilisation d’explosifs, homicide volontaire avec préméditation et tentative d’homicide volontaire avec préméditation.

Selon l’arrêt de renvoi, ce groupe dirigé par Mesrour Chabane, dont certains éléments ont été, entre temps, éliminés par les forces de sécurité dans le cadre de la lutte anti-terroriste, est l’auteur de plusieurs attentats à la bombe perpétrés à la fin du printemps et durant l’été 2012, ayant causé, au total, la mort de trois militaires et des blessures à sept policiers. Le représentant du ministère public a requis la peine capitale contre ce groupe terroriste.

Il y a lieu de souligner que les procès en contumace contre des terroristes sont légion en Algérie, mais, selon la loi de la réconciliation nationale de Bouteflika « les portes du pardon sont toujours ouvertes ». Plusieurs centaines de terroristes islamistes envoyés en mission en Kabylie n’ont jamais fait l’objet de sérieux jugement ni d’arrestation.

dm
SIWEL 29 1456 NOV 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche