Tazmalt : le maire Smaïl Mira arrache le drapeau Amazigh

08/05/2016 - 14:59

TAZMALT (SIWEL) — Smail Mira, le maire de Tazmalt, connu notoirement pour être un kabyle de service, a procédé ce dimanche matin à une action infâme en arrachant le drapeau Amazigh hissé dans un carrefour de la ville de Tazmalt.


photo du drapeau Amazigh arraché par le kds Smaïl Mira (PH/DR)
photo du drapeau Amazigh arraché par le kds Smaïl Mira (PH/DR)
Il a d'abord envoyé des fonctionnaires de la mairie pour l'arracher.

La mobilisation des citoyens présents sur le lieu a fait échouer cette opération coloniale.

Ce qui l'a poussé à faire appel à la police algérienne, venue en uniforme pour effectuer cette sale besogne.

Ainsi, l'Histoire retiendra que Smail Mira, a enlevé le drapeau Amazigh dans "sa" ville juste pour servir le colonialisme arabo-islamique de l'Algérie.

Rappelons que Smaïl Mira, connu pour ses multiples dérapages verbaux est un faible d'esprit que manipulent à l'envie les ennemis de la Kabylie et son état mental de déséquilibré.

Il est accusé de meurtre de deux jeunes de sa localité, dont Hamza Ouali, jeune manifestant, lors des événements ayant suivi l'assassinat de Matoub Lounes en juin 1998.

Ce "patriote" débile qui jouit de la même impunité que les gendarmes ayant exécuté 130 Kabyles lors du "printemps noir " 2001-2003, a encore récemment sur une chaîne de télévision antikabyle, évoqué ses « relations amicales », avec le tristement célèbre, le terroriste Madani Mezrag qu’il qualifie « de gentil » et de beaucoup moins dangereux que Ferhat Mehenni.

cdb/wbw
SIWEL 081459 MAI 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu