Taqervust (Kabylie) : le régime algérien revient à la charge

27/05/2013 - 11:01

TAQERVUST (SIWEL) — "Après la libération des 12 détenus de Takerboust ,et après quelque jours de joie, le pouvoir algérien a encore frappé fort ont mettant 12 autres jeunes de ce village en prisons" c'est ce qu'à déclaré le "Comité de soutien et de suivi des détenus du village de Takerboust". Pour rappel, les citoyens du village de ce village s'étaient distingués en refusant que les élections locales de novembre 2012 ne viennent couronner en leur nom une mascarade de plus.


Taqervust (Kabylie) : le régime algérien revient à la charge
Durant toute la journée des élections du 29 novembre 2012, la population de la localité kabyle de Taqervust, dans la région de Tuvirett (Bouira), et les forces algériennes de répression se sont violemment affrontées. Les habitants de Taqervust n'entendaient pas que le pouvoir algérien vienne jouer dans leur localité "la mascarade" qui a tenu lieu d'élections locales. Les villageois, furieux de voir les personnels des administrations et des corps constitués aller voter en masse et " bourrer les urnes", avaient refusé de "fermer les yeux",en particulier, à « l’usurpation d’identité » des militaires venus voter en masse dans leur région.

En effet, les citoyens de ce village de Tuvirett avaient alors pris d'assaut les bureaux de vote avant d’être violemment réprimés. Les affrontements avaient duré toute la journée et s’étaient soldés par plus de 60 blessés. Deux mois après la mascarade électorale, 12 jeunes du village avaient été arrêtés par la gendarmerie algérienne et avaient été maintenus en détention provisoire durant plusieurs mois avant d'être finalement relâchés suite à la pression populaire.

Mais le répit fut de courte durée et le régime est très vite revenu à la charge en procédant à de nouvelles arrestations; celle de 12 autres jeunes, toujours du même village de Taqervust. Le régime n'a pas supporté l'opposition frontale de ce village à la mascarade électorale du 29 novembre 2012 qu'ils ont vécut comme un véritable affront, d'autant que ce sont les corps constitués, tout puissants en Algérie, qui avaient procédés à l'usurpation d'identité des villageois en allant voter en masse à leur place.

Comme inscrit sur l'affiche du Comité de soutien et de suivi des détenus du village de Takerboust, ce dernier réclame la libération des 12 nouveaux détenus de Taqervust et réclame, avec une pointe d'humour, la mise en détention des "Vampires d'Aghbalou", commune dont dépend administrativement le village de Taqrevust.

Les "vampires" en question étant ceux qui ont été "élus" durant la mascarade à laquelle a tenté de s'opposer cet héroïque village kabyle de Tuvirett.

zp,
SIWEL 271101 MAI 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu