Tamazight / le chef du service de l’enseignement de l'arabe en France décrète l'arrêt de l'enseignement de tamazight au centre culturel algérien

14/02/2014 - 19:59

PARIS (SIWEL) — Après avoir dénoncé les conditions de « travail au Noir « dans ils exercent leur métier, les enseignants de Tamazight dénoncent aujourd’hui « l’expulsion de l’enseignement de Tamazight du Centre culturel algérien » par le coordonnateur-chef du service de l’enseignement de l’arabe au sein de l’ELCO, Noureddine Toualbi. Mercredi 13 février, dans les locaux du CCA, M. TOUALBI a placardé des affiches annonçant l’arrêt des cours de tamazight à partir du 03 mars 2014. Visiblement cette décision a été prise à la suite des dernières dénonciations des enseignants de Tamazight qui s’avèrent travailler au noir pour le compte de l’Ambassade d’Algérie, pendant que le responsable de la langue arabe « occupe illégalement son poste de coordonnateur », ce dernier étant à la retraite et que son service « cumule dizaines d’emplois fictifs ». Yasmina Khadra, directeur du CCA et candidat à la présidentielle algérienne, serait actuellement absent du CCA. Reste à savoir si de tels agissements peuvent se produire sans qu’il n’en soit informé… Ci-après le communiqué des enseignants de tamazight au sein de l’ELCO.


Le centre culturel algérien de Paris où le responsable de l'enseignement de l'arabe à décrété l’expulsion de l’enseignement de Tamazight (PH/DR)
Le centre culturel algérien de Paris où le responsable de l'enseignement de l'arabe à décrété l’expulsion de l’enseignement de Tamazight (PH/DR)
Communiqué de presse

Expulsion des élèves de tamazight du Centre Culturel Algérien à Paris

Après les multiples intimidations à l’encontre des enseignants de tamazight qui n’ont cessé de revendiquer leurs droits, Noureddine Toualbi, coordonnateur-chef de service de l’enseignement de la langue arabe au sein de l’ELCO (Enseignement de Langues et Cultures d’Origine relevant de l’Ambassade d’Algérie en France) s’essaye, maintenant, à l’action de démantèlement des enseignements de tamazight.

En effet, il a ordonné, manu militari, l’arrêt des cours de tamazight se déroulant au Centre Culturel Algérien à Paris depuis 15 ans, établissement indépendant de l’ELCO, par ailleurs. Sachant que, l’enseignement de tamazight s’effectue dans les associations berbères pour lesquelles Toualbi ne peut demander l’arrêt des cours. Se pose la question de savoir si cette décision a eu l’aval du Directeur du CCA, Yasmina Khadra.

En agissant ainsi, le sieur Toualbi Noureddine, se voit promettre par les enseignants de tamazight, qui ne sont pas à leur première bataille, son propre démantèlement du poste qu’il occupe illégalement car déjà en retraite.

Il est notoire que le service de langue arabe compte des dizaines d’emplois fictifs qu’il tente vainement de dissimuler à l’opinion publique. Face à ces agissements, les enseignants de tamazight exigent une commission d’enquête.

Les enseignants de tamazight de l’ELCO

Les 10 enseignants de tamazight de l'ELCO:
Mohand Amatoui
Bélaid Addi
Abdelkader Aguini
Farid Benmokhtar
Abderzak Hami
Mme Guerraz
Abdenour Medjbar
Mohamed Naït Challal
Mme Taleb
Said Toudji

SIWEL 141952 FEV 14



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche