Tamazight langue officielle : Derrière toute aumône offerte par les colons, il y a forcément conspiration

05/01/2016 - 13:55

ALGER (SIWEL) — Face à l’ascension fulgurante du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK), admettant désormais que la Kabylie lui échappe totalement, il ne restait plus à l’Etat algérien qu’à mettre en scène sa dernière escroquerie politique : l’officialisation "stratégique" de Tamazight...

... avec toutefois un petit bémol "l'Arabe demeure la langue officielle de l'Etat algérien" et Tamazight doit d'abord être soumise à "l'unification" de ses "dialectes", sans compter que ses "modalités d'application" seront fixées par une «loi organique» qui ne verra probablement jamais le jour…

..."Son Excellence" Bouteflika a tout simplement plagié "Sa Majesté Mohamed VI... et ultime humiliation pour lui, sous la contrainte du MAK...


Tamazight langue officielle : Derrière toute aumône offerte par les colons, il y a forcément conspiration
Comme annoncé hier, c’est Ouyehyia, l’homme des basses besognes de Bouteflika, qui a eu l'insigne déshonneur d’annoncer à la presse ce mardi matin la dernière arnaque algérienne en Kabylie… l'officialisation de Tamazight

En effet, alors que le président algérien, Abdelaziz Bouteflika s’était déplacé spécialement en Kabylie pour dégonfler le «ballon de baudruche» de ces kabyles qui «monopolisent Tamazight» tout en leur crachant à la figure que «Tamazight ne sera jamais officielle», et ce, sous les "fervents" applaudissements de ses KDS et Bachaghas, voilà que "Son Excellence" change subitement d’avis, Tamazight est promue «langue nationale et officielle» (Art. 3bis), avec toutefois quelques petits bémols «L’Arabe demeure la langue officielle de l’Etat» (Art 3) et l'Algérie demeure un «pays Arabe» (tel que stipulé dans préambule qui fait partie intégrante de la nouvelle Constitution algérienne).

Par ailleurs, exactement comme au Maroc, Tamazight "langue officielle" est soumise à des « modalités d’application» qui seront fixées par une «loi organique» qui ne verra probablement jamais le jour, exactement comme chez "Sa Majesté" Mohamed VI...

Le Bachagha Ahmed Ouyehia a en outre annoncé qu'« en plus de l’islam religion d’État et de l’arabité, le projet prévoit aussi de constitutionnaliser la tragédie nationale et Tamazigt, langue nationale et officielle » ajoutant que « si on veut lui donner un caractère nationale, il faut unifier son enseignement »…

En décodé, cela signifie que l’identité algérienne se définit par
- Une religion : l’Islam
- Une identité coloniale, étrangère à l’Afrique du Nord : l’Arabité
- La constitutionnalisation de l’impunité envers le terrorisme islamiste, ironiquement appelé : La constitutionnalisation de la «tragédie nationale»…
- Et enfin, La constitutionnalisation de Tamazight langue officielle, soumise au préalable à l’unification de ses dialectes et à une loi organique pour sa mise en application ... autrement dit, l'Etat algérien essaye juste de résoudre le problème du MAK à travers sa dernière cartouche sauf que celle-ci ne leurre personne...

Enfin, on se demandait hier à quoi l'Etat algérien pourra bien occuper ses "quémandeurs de l'officialisation"? et c'est encore le très doué Ouyehya qui répond à nos interrogations: Ils seront occupé à la vente concomitante de la constitutionalisation de la tragédie nationale ... Autrement dit, leur mission sera de faire avaler aux kabyles la vente concomitante de la constitutionnalisation de l'impunité du crime islamo-terroriste, qui rejoint un peu l'acceuil à bras ouvert de Ali Belhadj à At-Yehia, contre une parodie d'officialisation de Tamazight, le temps de parachever l'arabisation totale de tous les domaines publics et privés...

Il ne fait aucun doute que le MAK ne peut que jubiler face à cette gigantesque ficelle et qu'il attend avec impatience les argumentations de cette nouvelle ignominie...

Les grandes lignes de Tamazight langue nationale et officielle

L’arabité de l’Algérie :

L’Algérie, terre d’Islam, partie intégrante du Grand Maghreb, pays arabe, méditerranéen et africain, s’honore du rayonnement de sa Révolution du 1er Novembre et du respect que le pays a su acquérir et conserver en raison de son engagement pour toutes les causes justes dans le monde.
Dernier paragraphe du préambule.

Tamazight langue de seconde zone, et l’Arabe demeure la langue officielle de l’Etat.

ARTICLE 3 : L’Arabe est la langue nationale et officielle. L’Arabe demeure la langue officielle de l’Etat. Il est créé auprès du Président de la République, un Haut Conseil de la Langue Arabe. Le Haut Conseil est chargé notamment d’œuvrer à l’épanouissement de la langue arabe et à la généralisation de son utilisation dans les domaines scientifiques et technologiques, ainsi qu’à l’encouragement de la traduction vers l’Arabe à cette fin.

ARTICLE 3 bis : Tamazight est également langue nationale et officielle. L’Etat œuvre à sa promotion et à son développement dans toutes ses variétés linguistiques en usage sur le territoire national. Il est créé une Académie algérienne de la langue Amazighe, placée auprès du Président de la République. L’Académie qui s’appuie sur les travaux des experts, est chargée de réunir les conditions de promotion de Tamazight en vue de concrétiser, à terme, son statut de langue officielle. Les modalités d’application de cet article sont fixées par une loi organique.

Tamazight ne fait pas partie des constantes de l'Algérie :

ARTICLE 178 : Toute révision constitutionnelle ne peut porter atteinte :
(1) au caractère républicain de l’Etat;
(2) à l’ordre démocratique, basé sur le multipartisme;
(3) à l’Islam, en tant que religion de l’Etat;
(4) à l’Arabe, comme langue nationale et officielle;
(5) aux libertés fondamentales, aux droits de l’homme et du citoyen; (6) à l’intégrité et à l’unité du territoire national;
(7) à l’emblème national et à l’hymne national en tant que symboles de la Révolution et de la République.

ad/wbw
SIWEL 051355 JAN 16

Ci-dessous en pièce-jointe le projet de révision de la constitution algérienne

projet_de_revision_de_la_constitution_28_decembre_2015.pdf PROJET-DE REVISION-DE-LA-CONSTITUTION-28-DECEMBRE-2015.pdf  (503.51 Ko)




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu