Tadmaït : la population s'oppose au projet de construction d'une école de gendarmerie

23/09/2012 - 17:13

TADMAIT (SIWEL) — Les citoyens de la commune de Tadmaït, dont le chef-lieu est sis à moins de 20 km de Tizi-Ouzou, ont procédé ce dimanche matin à la fermeture du siège de leur municipalité et bloqué la RN 12, pour protester et empêcher la construction d'une école de gendarmerie algérienne.


Les Kabyles sont déterminés à poursuivre leur lutte contre les criminels. PH/DR
Les Kabyles sont déterminés à poursuivre leur lutte contre les criminels. PH/DR
Après les habitants d'At Yahya Musa, d'Iferhounen, de Makuda et de Mizrana, ce nouveau tour de force entre la population kabyle et le pouvoir algérien est la résultante des évènements du Printemps noir de 2001 durant lesquels 128 jeunes manifestants Kabyles avaient été assassinés par les gendarmes algériens et qui, à ce jour, restent non jugés.

« Sans le jugement des criminels de 128 jeunes Kabyles et un statut particulier pour la région, aucune brigade ne sera tolérée en Kabylie », a indiqué à Siwel un responsable d’un comité de village d’Illilten.

cbd/wbw
SIWEL 231713 SEP 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu