Syrie : l'ambassadeur américain quitte Damas suite à des menaces sur sa personne

24/10/2011 - 18:22

BEYROUTH (SIWEL) — L'ambassadeur américain à Damas, Robert S. Ford, a quitté la Syrie d'urgence après avoir reçu « des menaces caractérisées contre sa sécurité personnelle » a déclaré lundi le chargé d'affaires de l'ambassade.


Robert S. Ford, l'ambassadeur américain à Damas, lors de son habilitation auprès du président syrien Bachar el-Assad, en Janvier 2011. (Photo : Sana/Reuters)
Robert S. Ford, l'ambassadeur américain à Damas, lors de son habilitation auprès du président syrien Bachar el-Assad, en Janvier 2011. (Photo : Sana/Reuters)
Mark C. Toner, porte-parole du département d'Etat, a précisé dans un communiqué paru lundi que Robert S. Ford était rentré à Washington le week-end dernier après avoir reçu « des menaces crédibles contre sa sécurité personnelle ».

Selon un officiel syrien, l'ambassadeur de Syrie aux Etats-Unis a été rappelé à la suite de la décision de Washington.

Ce départ précipité est le dernier acte du mandat tumultueux de M. Ford. Il était devenu, malgré lui, une figure du soulèvement contre le régime de Bachar el-Assad.

Depuis que le soulèvement a éclaté en mars dernier, il avait fait entendre ses critiques envers le gouvernement syrien dont la répression de l'insurrection a fait plus de 3 000 mort, allant jusqu'à poster ses déclarations sur sa propre page Facebook.

En juillet, le représentant américain s'est illustré en rendant visite notamment aux villes agitées telle Hama, lorsque les forces gouvernementales syriennes s'étaient retirées de la ville et où des manifestations de centaines de milliers de personnes avaient eu lieu.

Cette visite avait rendu « furieux » le gouvernement syrien, a révélé à SIWEL un diplomate européen à Beyrouth.

En Septembre, des dizaines de fidèles au pouvoir syrien ont tenté de prendre d'assaut un bureau à Damas où une réunion avait eu lieu entre une délégation conduite par l'ambassadeur américain et un opposant syrien. M. Ford et son interlocuteur étaient séquestrés à l'intérieur du bureau pendant 90 minutes.

Le département d'Etat américain a appelé à plusieurs reprises les autorités syriennes à respecter ses obligations internationales pour protéger les diplomates.

Mark C. Toner a déclaré que le retour de M. Ford à son poste « dépendra de notre évaluation de la Syrie et de la situation sécuritaire sur le terrain ».

Robert S. Ford, diplomate arabophone, est arrivé à Damas cette année pour combler un poste vacant depuis 2005. C'est le chargé d'affaires de l'ambassade, Haynes Mahoney qui agira en lieu et place de Robert S. Ford suite à son départ.

wbw/bbi
SIWEL 241822 OCT 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu