Suite à l'hécatombe de la Mecque, l'Arabie saoudite ne restituera pas les corps aux familles...

28/09/2015 - 14:42

ARABIE SAOUDITE (SIWEL) — Dans la terrible "bousculade" de la Mecque qui aura causé plus de 900 victimes, le plus affligeant reste incontestablement la servitude pathétique des principaux "Etats" concernés par le drame. Car si, en effe,l'Iran, pays tout aussi prompte à décapiter les âmes récalcitrantes au dictât religieux, a soulevé quelques protestations quant à la capacité de l'Arabie saoudite à assurer la sécurité des pèlerins, pour une question de leadership sur la Ouma islamique, les africains eux ont gardé un silence quasi religieux sur ce drame.

Pour le conquis des plus bas échelons, sa propre vie n'a aucune importance face à celle du "conquistador" et c'est précisément dans cet esprit que les Etats virtuels de l'Algérie et du Maroc, pour ne citer que ces deux-là, avaient décrété 3 jours de deuil suite au décès du roi d'Arabie Saoudite et pas un seul pour les victimes de...l'Arabie Saoudite !


Suite à l'hécatombe de la Mecque, l'Arabie saoudite ne restituera pas les corps aux familles...
Quant à l'Occident, il s'illustre comme d'habitude par son grand sens de la justice et de l’équité en faisant " élire" l'Arabie Saoudite au Conseil Onusien des droits de l'homme...c'est dire !

Et c'est ainsi que Faisal bin Hassan Trad, représentant permanent de l'Arabie saoudite à l'ONU a pris, ce lundi 21 septembre, la tête du panel du Conseil des droits de l'homme. Il est à souligner que seules les ONG des droits de l'Homme se sont publiquement insurgés contre une telle aberration.

En effet, la publication de cette insolite nomination saoudienne a immédiatement provoqué la colère des défenseurs des droits humains qui ont jugé qu'il était "scandaleux que les Nations unies choisissent un pays qui a décapité plus de personnes que l'Etat islamique"...

Pour les autres, à commencer par les musulmans eux-même qui sont les premiers à subir le lobby maléfique des ibn saoud, c'est le silence et la consternation. Ils comptent leurs morts et se consolent en croyant que leur proches, décédés tragiquement à la Mecque, iront directement au paradis selon la propagande wahhabite qui refuse de restituer les morts aux familles. Celles-ci ne pourront donc jamais se recueillir sur les tombes de leurs proches, à moins de "tenter le diable" et d'aller directement à la Mecque..ce qui n'est évidemment pas dépourvu de tous risques...

zp,
SIWEL 281442 SEP 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu