Succès de la journée de la Fraternité : « Toute puissance est faible, à moins que d'être unie »

27/09/2016 - 12:34

MONTRÉAL (SIWEL) — Le 24 septembre a eu lieu la Journée de la Fraternité kabyle à Montréal. « Toute puissance est faible, à moins que d'être unie ». C'est dans cette optique que la militante kabyle, Masiva At Vuzid, a lancé un appel aux Kabyles de Montréal pour un social communautaire ce 25 septembre 2016 au jardin de l'Hôtel de Ville de Montréal. Cette journée a été intronisée comme journée de la fraternité kabyle.


Plus précisément, un jour de confraternité de la diaspora avec les Kabyles de la Kabylie. Ces derniers sont armés d'un courage remarquable, car malgré le paupérisme que le pouvoir colonial d'Alger leur impose et le manque de moyens de vie et de survie toutefois ils n'ont jamais manqué l'Histoire.

"Nous savons toutes et tous que pour être un peuple libre nécessite une volonté, une détermination, un sacrifice et un engagement. Une union tout court, a fait valoir Masa At Vuzid. Nous constituerons l'assemblée (L3arch) des Kabyles de Montréal pour nous promouvoir ici en tant que communauté et pour être en mesure d'apporter de l'aide et de soutien aux Kabyles qui vivent en Kabylie, a-t-elle déclaré.

Mas Lhacen Ziani, Premier Ministre du Gouvernement Provisoire Kabyle en exil (Anavad), a partagé ce moment avec ses consœurs et confrères venus toutes et tous se retrouver dans la convivialité et la solidarité. Il a réitéré son engagement et sa détermination absolue à se battre pour les siens en combinant toutes ses capacités et son temps au service de la Kabylie.

Mas Tahar Ait Abdeslam, Ministre de l'Économie et du Développement durable au sein du Gouvernement Provisoire Kabyle en exil, a pris part, lui aussi, à cet événement soulignant ainsi la première édition de la Journée de fraternité Kabyle. Son message va aux militants kabyles qui refusent de courber l’échine en soulignant son admiration au travail formidable qui se fait tant à l'intérieur de la Kabylie qu'à l'extérieur pour faire aboutir le projet de l'Autodétermination de la Kabylie.

Masa Masiva At Vuzid, a vécu et a vu toutes les atrocités que le régime algérien fait subir au peuple kabyle qui vont du déni identitaire à la guerre officielle. Elle acclame que cette injustice va prendre fin, d'un côté grâce à l'unité des kabyles et de l'autre côté grâce à ses structures : "Une ultime chance pour la Kabylie et les Kabyles pour accéder à la liberté". Elle croit dur comme fer qu'"un peuple qui avance c'est le peuple qui ne se plaint pas en silence. Qui ne murmure pas ses maux", estime-t-elle.

Pour elle, c'est plus que primordiale que les Kabyles de la Kabylie sachent que la diaspora fait tout son possible pour que la cause kabyle triomphe et que toutes ses revendications aboutissent. Et, Que les Kabyles de la diaspora sont des Kabyles de la Kabylie qui luttent pour la liberté de leur terre et de leurs frères.
Les Enfants du laboureur : « Autant l'union fait la force, autant la discorde expose à une prompte défaite». Unissons-nous !

Vive la Kabylie Libre et Indépendante.
Boualem Afir

nbb
SIWEL 271241 SEP 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu