Soutien du Dr. Mairead Tagg, membre du parti national écossais, aux militants du MAK

02/10/2016 - 18:53

GLASGOW (SIWEL) — Dans un message datant de ce dimanche 02 octobre, le Dr Mairead Tagg, psychologue clinicienne et membre du SNP, le parti national écossais pour l'indépendance de l'Ecosse, apporte son soutien aux militants souverainistes kabyles du MAK et dénonce leur harcèlement et intimidation par le pouvoir colonial algérien. Ci-après l'intégralité du message en anglais, qu'elle a traduit elle-même en français


L'activiste écossaise Mairead Tagg est l'amie du peuple kabyle (PH/DR)
L'activiste écossaise Mairead Tagg est l'amie du peuple kabyle (PH/DR)
« C'est avec une profonde préoccupation que nous apprenons que les militants et les responsables du MAK et leurs familles sont actuellement confrontés à des niveaux élevés de surveillance et de harcèlement. Le MAK est un mouvement populaire démocratique cherchant l'indépendance de la Kabylie.

Ils sont engagés dans une lutte pacifique et légitime pour obtenir leur libération de l'Algérie dans le but de protéger leur culture unique, la langue et l'histoire face à l'arabisation et l'islamisation entreprises par l'Etat algérien. Il est inacceptable que ce pays auparavant indépendante, qui a enduré et lutté pour mettre fin à la colonisation par les Français, devrait maintenant être absorbé par une culture étrangère et contraint de renoncer à sa langue et son Histoire.

Il est extrêmement inquiétant que cette campagne d'indépendance respectueuse de la loi et que ses militants sont soumis à des niveaux croissants d'intimidation, de menaces du gouvernement algérien. Nous ne voulons pas voir une répétition du Printemps Noir de 2001, où 126 manifestants pacifiques ont été tués et plus de 5 000 autres blessés par la gendarmerie algérienne.

Le MAK ne menace personne et est absolument contre toute utilisation de la force ou la violence, et ne cherche qu'à exprimer la volonté démocratique du peuple kabyle, en particulier les jeunes qui sont l'avenir de la Kabylie. Le droit d'un peuple à protéger son histoire, son identité et sa culture est inaliénable; il est non seulement un droit, mais un devoir. »

Dr Mairead Tagg
Psychologue Clinicienne,
Membre de SNP, et militante de l'indépendance d’Écosse

SIWEL 021853 OCT 16

Version anglaise

« It is with deep concern that we learn that MAK militants and officials and their families are currently experiencing high levels of surveillance and harassment. The MAK is a democratic grass-roots movement seeking the independence of Kabylie.

They are engaged in a peaceful and legitimate struggle to gain their liberation from Algeria in order to protect their unique culture, language and history from increasing and unwelcome arabisation. It is unacceptable that this previously independent region, which has endured and struggled to end colonisation by the French, should now be subsumed by an alien culture and forced to renounce its language and history.

It is extremely worrying that this law-abiding independence campaign and its activists are being subjected to increasing levels of intimidation, threat and menaces from the Algerian government. We would not wish to see a repetition of the Printemps Noir in 2001, where 126 unarmed people died and a further 5,000 were injured by the gendarmerie.

The MAK threatens nobody and is absolutely against any use of force or violence, and seeks only to express the democratic will of the Kabyle people, especially the young people who are the future of Kabylie. The right of a people to protect their history, identity and culture is inalienable; it is not only a right but a duty. »

Dr Mairead Tagg
Clinical Psychologist,
SNP member and activist for the independence of Scotland

SIWEL 021853 OCT 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu