Soutien de l'Anavad au Collectif des enseignants de Tamazight de Vgayet

11/10/2016 - 12:12

EXIL (SIWEL) — Par la voix du ministre de la Langue et de la Culture kabyles, Karim Achab, le Gouvernement provisoire kabyle (Anavad) soutient le Collectif des enseignants de Tamazight de Vgayet qui a dénoncé samedi « la politique hypocrite du gouvernement d’Alger qui feigne de reconnaître la langue tamazight dans sa Constitution tout en fomentant des réformettes fabriquées dans des laboratoires occultes, des stratégies diaboliques, qui ne sont que des subterfuges pour retarder toute prise en charge effective de l’enseignement de tamazight»


ANAVAD AQVAYLI UΣḌIL
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA
Ministère de la Langue et de la Culture kabyles

Déclaration

Dans une déclaration rendue publique samedi 8 octobre, le Collectif des enseignants de tamazight de Vgayet dénonce la volonté du pouvoir d’Alger de temporiser dans l’enseignement de la langue kabyle dans la willaya de Vgayet et ailleurs en Kabylie. Les enseignants de Vgayet s’indignent également contre la détermination de ce pouvoir à bloquer la promotion de cette langue dans toutes ses variantes.

Le Gouvernement provisoire kabyle (Anavad) assure le Collectif des enseignants du kabyle à Vgayet de tout son soutien et félicite ce dernier d’avoir dénoncé la politique hypocrite du gouvernement d’Alger qui feigne de reconnaître la langue tamazight dans sa Constitution et de s’engager à la promouvoir sous toutes ses variantes, tout en fomentant « des réformettes fabriquées dans des laboratoires occultes, des stratégies diaboliques, qui ne sont que des subterfuges pour retarder toute prise en charge effective de l’enseignement de tamazight ».

Il ne peut y avoir aucun doute que la seule volonté réelle et manifeste du régime d’Alger concernant cette langue est d’accélérer son extinction, en vue de la remplacer par la langue arabe. Notre ferme conviction est que seule l’indépendance de la Kabylie sera en mesure de mettre en échec cette entreprise diabolique du pouvoir algérien et préserver la langue kabyle de sa mort programmée par ce régime colonial.

Karim At Aɛmeṛ (Achab dans l’État civil)
PhD. en Linguistique
Ministre de la Langue et de la Culture kabyles
Gouvernement provisoire kabyle (Anavad)

Ottawa, le 11 octobre 2016

SIWEL 111213 OCT 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu